Skip to content

Entendu au Festival d’Avignon

Festival-dAvignon-2013-flyers

Lors de nos déambulations dans les rues d’Avignon, des mots, des bouts de phrases et des échanges impromptus ont émergé de la joyeuse cacophonie propre au Festival. En voici le florilège.

 

–          Populaire ne veut pas dire vulgaire. 

Un comédien un peu agacé.

 

–          C’est quoi une belle énergie ?

–          Alors pour les séances de psy, c’est au In, deux rues plus loin ! 

Réponse espiègle d’une comédienne du Off.

 

–          Il vaut mieux vider une bouteille avant de la remplir !

Entendu au détour d’une rue. Il n’y a plus qu’à imaginer le contexte…

 

–          Est-ce que vous aimez les chevaux ?

–          Oui…

–          Eh bien il n’y en a pas !

Nul besoin de dire qu’on est tombé dans le panneau.

 

–          Il est à qui le gilet pare-balles là ?

Une policière d’Avignon interpellant ses collègues dans la rue, le gilet en question au bout du doigt.

 

–          Elle a l’air sympa cette affiche !

Propos d’une festivalière d’un enthousiasme indécis.

 

–          Pendant le Festival, c’est encaissement immédiat !

Le serveur ne plaisante pas.

 

–          Y a la clim ! On est sympa !

Peut-être le meilleur moyen d’attirer les foules dans un théâtre.

 

–          Ce soir, on vous propose…rien.

Rien était effectivement le nom de la pièce dont on nous faisait la réclame.

 

–          J’ai envie d’un ciné.

Une passante qui s’est apparemment trompée de festival.

 

–          Ne bougez plus ! Mes photos sont mentales.

On a hésité à prendre la pose.

 

–          Je suis pas fana de la clientèle parisienne …

Le chauffeur de taxi, honnête.

 

Le Festival d’Avignon, c’est bientôt fini ! Dépêchez-vous d’y faire un saut pour goûter l’ambiance unique d’un théâtre à la taille d’une ville.

Réservez vos places sur Ticketac.com !

Festival d'Avignon Off affiche

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS