Skip to content

Les Etés de la Danse 2013 au Théâtre du Châtelet

Les Etés de la danse

Le Festival des Etés de la Danse revient dans une 9e édition. Cette année, Paris fête la grâce du corps et des gestes en invitant le Ballet national de l’Opéra de Vienne, qui enchantera le Théâtre du Châtelet tout au long du mois de juillet avec des chorégraphies emblématiques, une création et un grand ballet du répertoire ; au total vingt et une représentations exceptionnelles.

Paris, capitale estivale de la danse

Le rendez-vous est désormais incontournable. Chaque été, Paris s’enflamme pour les danseurs des plus grandes compagnies venues du monde entier : le San Francisco Ballet en 2005, les Grands Ballets Canadiens de Montréal en 2008, l’Alvin Ailey American Dance Theater en 2012… L’idée est née d’une constatation simple : aux mois de juillet et août, les grandes salles de spectacles ferment leurs portes alors que touristes et Parisiens sont disposés à profiter des longues soirées d’été, une brèche qui ne demandait qu’à être comblée. Le Festival est créé en 2005 avec l’objectif simple de rendre accessible à un large public un art trop souvent perçu comme élitiste, tout en offrant aux initiés des performances de qualité. C’est un succès dès la première édition, qui ne cesse de croître année après année : de 25 000 spectateurs au commencement, la fréquentation a atteint 54 000 spectateurs en 2012 ! Un pari réussi pour les fondateurs de l’événement, la présidente Marina de Brantes et le directeur Valéry Colin.

Un festival « total »

Le lieu qui accueillera le Ballet viennois en 2013 est désormais attaché aux Etés. Le Théâtre du Châtelet prête ses murs pour la troisième année consécutive. Il succède aux Archives Nationales, au Grand Palais et au Théâtre de la Ville. Des espaces prestigieux à la hauteur de l’événement. Au-delà des représentations, le Festival propose toute une programmation d’ateliers et de rencontres afin d’initier, le jeune public notamment, à l’univers de la danse : accès aux cours et aux répétitions, rencontres avec les danseurs, projection de films, « after » thématiques, expositions photos… Autant de supports qui permettent d’amorcer le dialogue entre les générations et les sensibilités sur la beauté d’un art exigeant.

L’histoire d’une compagnie d’exception

Le Ballet de Vienne trouve ses sources en 1662. La danse n’est alors pratiquée que par les aristocrates. Eleonore de Gonzague, épouse de l’empereur d’Autriche Ferdinand II, et originaire de Mantoue, diffuse à Vienne sa passion des arts du spectacle italiens et consolide la compagnie constituée de danseurs au sang noble. Au fil des années, des artistes professionnels intègrent l’ensemble, mais le Ballet n’est considéré comme entièrement professionnel qu’à partir du XVIIIe siècle. Par la suite, les plus grandes figures mondiales de la danse, aussi bien danseurs que chorégraphes, sont venus enrichir l’identité de la compagnie. En septembre 2010, Manuel Legris a été nommé à sa tête. Cet ancien danseur Etoile de l’Opéra de Paris dirige actuellement une centaine de personnes et a permis en l’espace de trois ans la présentation de trente productions différentes. Les Etés de la danse sont l’occasion de faire découvrir une compagnie de ballet classique reconnue dans le monde entier.

Découvrez Don Quichotte et les programmes mixtes des Etés de la danse sur Ticketac.com.

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS