Skip to content

Arthur Jugnot, David Roussel, Sébastien Azzopardi : portrait de la nouvelle génération du théâtre

Jugnot, Azzopardi, Roussel

Ils sont comédiens, auteurs, metteurs en scène et producteurs. Ils sont jeunes, talentueux et ont réussi à se faire un prénom malgré l’ombre paternelle. David Roussel, Arthur Jugnot et Sébastien Azzopardi, découvrez trois garçons dans le vent qui depuis quelques années réinventent le théâtre parisien.

Dernier coup de ciseaux, Une semaine pas plus, Le Tour du monde en 80 jours, Les Grands Moyens… Ne cherchez plus, ce sont eux ! Nous les avons rencontrés au Festival d’Avignon, avec un peu d’organisation et beaucoup de chance : Arthur Jugnot, Sébastien Azzopardi et David Roussel réunis autour d’une canette de Coca Zéro devant le Théâtre des Béliers. L’occasion était trop belle, nous leur avons posé quelques questions pour mieux faire connaissance avec cette jeune génération qui injecte une énergie nouvelle au théâtre français.

Qui sont-ils ? Trois jeunes entrepreneurs du monde du spectacle aux parcours similaires. Portés par l’envie de monter leurs propres pièces, ils sont devenus producteurs par défaut : «Quand on a juste 20 ans et seulement de l’énergie, c’est dur de convaincre», nous explique Arthur. David poursuit : «On a voulu faire notre route de notre côté. On a démarré dans des petites salles. On s’est bagarré». Arthur créé en 2004 la société de production Lard’Enfer et ouvre Le Théâtre des Béliers à Avignon deux ans plus tard. C’est en 2010 que David le rejoint dans l’aventure pour monter Beeh Productions.

David Roussel et Arthur Jugnot

David Roussel et Arthur Jugnot

Ensemble, ils se lancent dans la mise en scène de pièces qui deviendront de solides succès : Le Carton, Une semaine pas plus, Les Grands Moyens et bientôt Des Pieds et des mains (au Théâtre Fontaine). Leurs marques de fabrique : l’originalité, l’humour, un ton léger et décalé, mais surtout des pièces de qualité. «On est dans cette veine de jeunes producteurs, on amène une autre façon de travailler», nous dit Arthur. En 2012, ils inaugurent le Théâtre des Béliers Parisiens où ils prennent plaisir à faire jouer leurs pièces (Une semaine pas plus notamment) tout en laissant place à d’autres artistes. La rentrée 2013 s’annonce d’ailleurs prometteuse avec Les 39 marches mises en scène par l’excellent et déjanté Eric Métayer.

Aujourd’hui trentenaires, ils goûtent au confort de la réussite sans pour autant oublier les difficultés pour maintenir le cap du succès : «On a la chance d’avoir des spectacles qui fonctionnent et qui font plusieurs saisons. Il n’y a pas de secret, à Paris, pour qu’une pièce marche, il faut qu’elle soit dinguissime». De la création à la distribution, ils contrôlent toutes les étapes de vie de leurs spectacles. Une charge lourde qui leur donne cependant la liberté de produire ce qu’ils veulent. Il leur arrive encore de temps à autre de tenir la billetterie, de participer au montage d’un décor, de tenir un rôle dans une pièce ; ici tout le monde met la main à la pâte, producteur ou non.

Sébastien Azzopardi

Sébastien Azzopardi

C’est ce que nous démontre sur le champ Sébastien Azzopardi qui nous quitte pour revêtir le costume de Passepartout, le domestique de Phileas Fogg dans Le Tour du monde en 80 jours, une comédie surprenante qui n’a pas volé son succès (actuellement au Splendid). Auteur, adaptateur et metteur en scène talentueux, cet ancien du Cours Florent est aussi le directeur délégué du Théâtre du Palais royal. On lui doit notamment Dernier coup de ciseaux et Mission Florimont, des comédies délirantes qui cassent les codes du bon vieux théâtre à la papa. Interaction entre le public et les comédiens, rebondissement sur l’actualité, histoire de France revisitée… Le rempart, qui persistait entre des spectateurs passifs et une scène poussiéreuse et consacrée, explose sous l’inventivité d’une génération qui ose.

Nul doute que ces trois là vont faire couler beaucoup d’encre dans les années à venir. On tient le pari !

 

Découvrez à la rentrée Arthur Jugnot comédien dans Le plus heureux des trois au Théâtre Hébertot.
Succombez au duo de metteurs en scène Roussel/Jugnot dans leur dernière création Des Pieds et des mains au Théâtre Fontaine.
Vivez l’expérience d’une pièce de Sébastien Azzopardi dans Le Tour du monde en 80 jours au Splendid et Dernier coup de ciseaux au Théâtre des Mathurins.

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS