Skip to content

La Maîtresse en maillot de bain : séances de psy au Café de la Gare

La Maîtresse en maillot de bain

Trois enseignants d’une école maternelle reçoivent la visite d’une psychologue envoyée par l’Education nationale.  Tout au long de l’été, le Café de la Gare propose La Maîtresse en maillot de bain, une comédie subtile aux personnages attachants.

Bienvenue au Café de la Gare !

Le Café de la Gare, rue du Temple à Paris, est un lieu aussi surprenant qu’hétéroclite. Blotti au fond d’une vaste cour pavée, cet ancien relais de poste du XVIIe siècle accueille ses visiteurs dans une ambiance festive et épicée. En effet, son voisin de rez-de-chaussée est un restaurant tex-mex  avec  terrasse et par chaque fenêtre s’échappent des notes  de musique latino, le Centre de danse du Marais occupant les étages. Une cour d’immeuble résolument « caliente » qui vous fait aussitôt oublier la morosité de la capitale.

Mais la découverte du théâtre vous réserve tout autant de surprises. A l’entrée, des poutres en bois brut, des livres alignés dans des bibliothèques improbables, des escaliers étrangement agencés et enfin, une vaste salle avec gradins garnis de coussins individuels entourant la scène en arc de cercle.  L’esprit du Café de la Gare originel hante encore les lieux.

Inauguré en 1969 près de la Gare Montparnasse, le Café de la Gare était avant tout un théâtre monté par une bande de potes. Coluche, Miou-Miou, Patrick Dewaere, Martin Lamotte, Renaud…retapent une vieille fabrique de ventilateurs pour accueillir pièces burlesques et créations décalées.  Leur slogan : « C’est moche, c’est sale, c’est dans le vent ». Le déménagement dans le 4ème arrondissement en 1972 élève le Café de la Gare au rang de plus grand café-théâtre de Paris avec ses 450 places.

La Maîtresse en maillot de bain : le corps enseignant en crise

Au son de rires d’enfants,  le rideau s’ouvre sur la salle des profs d’une école maternelle. Entre Rémi, puis Myriam et Nicolas. Tous trois sont enseignants : chacun sa classe, mais surtout chacun son caractère. Rémi est un gentil. Introverti et effacé, il se laisse martyriser par Myriam, directrice psychorigide qui mène l’école du bout de sa baguette dictatoriale. Puis intervient Nicolas, un peu cabot, se veut séducteur mais avec des faux airs de GO de l’âge d’or du Club Med. Leur quotidien semble bien huilé : dessins d’élèves aux murs, marionnettes en chaussettes, projets de spectacle de fin d’année et petits tracas sur une commande ratée de gommettes…

Un grain de sable, sous les traits d’une charmante psychologue, va pourtant enrayer la machine. Envoyée par le ministère de l’Education nationale, elle a pour mission d’aider la petite équipe à mieux vivre sa vocation à travers des séances collectives. Semaine après semaine, les carapaces vont s’élimer. Rémi exprime toute sa violence dans l’écriture de romans policiers gores, Myriam est au bord du burn-out, sous l’emprise d’une mère malade et d’un chien incontinent, et Nicolas oublie son divorce en cherchant l’amour sur internet.  Enfonçons les portes ouvertes : le corps enseignant est mis à nu !

Une comédie fine et surprenante

La Maîtresse en maillot de bain réussit le pari d’une comédie populaire, riche et intelligente. Derrière trois clichés d’instits se révèlent des sensibilités complexes à la fois drôles et touchantes.  Les comédiens sont d’une justesse remarquable et accompagnent le public dans la découverte de leurs personnages. Le texte de Fabienne Galula (dans le rôle de la psy) apprivoise le temps. Entre chaque séance, les semaines passent et amènent, avec douceur et vraisemblance, le dénouement des vies de chacun. Le rideau tombe et il est déjà temps de quitter, avec regret, cette petite famille de profs profondément attachante.  C’est fin, c’est juste et c’est diablement drôle. Avec La Maîtresse en maillot de bain, le Café de la Gare nous démontre que populaire peut rimer avec qualité.

>> Réservez vos places pour La Maîtresse en maillot de bain

 La Maîtresse en maillot de bain affiche

Retrouvez la vidéo :
La Maîtresse en maillot de bain au Café de la Gare ! Bande-annonce
Titre :
La Maîtresse en maillot de bain au Café de la Gare ! Bande-annonce
Description :

Pièce de Fabienne Galula, mise en scène de Jean-Philippe Azema. Teaser réalisé par Rabah Brahimi. Lumière de Charles Chedal-Anglay.

Partager
Share Button
Un commentaire Post a comment
  1. semidei #

    excellente piéce! rafraichissante et trés drole! les acteurs m’ont bien fait rire bravo! je recommande cette piéce a tous!

    septembre 1, 2014

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS