Skip to content

Indochine, Black City Tour 2…l’envie d’un instant

Indochine poursuit sa tournée événement « Black City Tour », commencée en février dernier, avec une deuxième salve de dates à travers toute la France. Le marathon prendra fin dans l’apothéose d’un concert au Stade de France le 27 juin 2014. 

Le groupe de rock français new wave, fondé par Nicolas Sirkis et Dominique Nicolas, a parcouru bien du chemin depuis sa première performance en 1981 au Rose Bonbon à Paris. Après l’euphorie des années ’80, la traversée du désert des années ’90 et leur grand retour médiatique avec l’album Paradize en 2002, Indochine semble désormais indéboulonable, explosant les records années après années. Le 11 février 2013 a vu la naissance de leur douzième album, Black City Parade, et a lancé ce qui sera leur plus longue tournée. Déjà au compteur : Nancy, Grenoble, La Rochelle, Châteauroux, Aurillac, Brest, Le Havre, Lorient, Dunkerque, Bruxelles, Arras…mais aussi une petite virée au Canada avec Montréal en mai 2013. Quelques semaines de pause ont été nécessaires pour recharger les batteries avant d’amorcer la deuxième partie de cette tournée monstre. Une fois de plus, le groupe mythique a décidé de surprendre ses fans en offrant un show ambitieux et grandiose. La vidéo « trailer » (ci-dessus) entretient le suspens.

 Rendez-vous dès le 15 octobre prochain à Amiens…autant dire demain !  Vous y serez? 

 

>> Réservez vos places sur Ticketac.com

Indochine - Black City Tourle 15 octobre à Amiens

le 18 octobre à Rouen

les 23 et 24 octobre à Nantes 

les 5 et 6 novembre à Lyon 

le 9 novembre à Montpellier 

le 12 novembre à Toulouse 

le 18 novembre à Pau

le 25 novembre à Angers

le 28 novembre à Nice 

le 30 novembre à Marseille 

le 1er décembre à Clermont-Ferrand 

 

et aussi le 6 et le 7 décembre à Lille

le 16 décembre à Saint-Étienne

le 19 décembre à Strasbourg.

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS