Skip to content

Mensonges d’Etats : complot au Théâtre de la Madeleine

Rendez-vous avec l’histoire au Théâtre de la Madeleine ! Depuis le 20 septembre dernier, le plus gros bluff de la Seconde Guerre mondiale se joue chaque soir dans Mensonges d’Etats avec une distribution de choc : Samuel Le Bihan, Marie-José Croze, Michaël Cohen… Cette pièce vous fait envie ? A nous aussi. Explication.

L’opération Fortitude, un mensonge à l’échelle mondiale

Alors que le débarquement du 6 juin 1944 se prépare, les alliés sont confrontés à un problème majeur : comment faire en sorte que les divisions allemandes restent éloignées des côtes du Cotentin, condition indispensable à la réussite de l’entreprise? Depuis Londres, Anglais et Américains mettent au point un vaste plan de désinformation. Objectif : tromper la vigilance d’Hitler en lui faisant croire que le débarquement aura lieu quelques semaines plus tard sur les côtes du Nord-Pas-de-Calais et que l’assaut programmé en Normandie n’est qu’un subterfuge. C’est l’opération Fortitude. L’équipe du colonel Bannerman déploie tous les stratagèmes en son pouvoir pour monter ce mensonge d’envergure mondiale qui changera inéluctablement le cours de la guerre. Mensonges d’Etats est le récit du quotidien de sept hommes et une femme qui ont réussi rien de moins qu’à duper le Führer.

Une mise en scène et une distribution prestigieuses

Xavier Daugreilh signe le texte de cette incroyable aventure humaine. Ancien du cours Florent, il fait ses débuts en tant que comédien mais bifurque rapidement vers l’écriture. Se qualifiant lui-même d’auteur de « comédies urbaines sentimentales », on lui connaît Itinéraire bis, Futur conditionnel  mais surtout Accalmies passagères, pièce qui lui vaudra un Molière en 1997 pour meilleure comédie. Mensonges d’Etats marque un réel tournant dans sa carrière  en l’éloignant du couple, jusqu’alors son sujet de prédilection : « Ce que j’ai voulu raconter, dans cette pièce, est la manière dont s’articule une manipulation à grande échelle et quel impact elle peut avoir sur ceux qui l’orchestrent »*.

Pour donner vie à son texte, Xavier Daugreih est épaulé par la mise en scène de Nicolas Briançon qui a le vent en poupe : dans un tout autre registre, le Théâtre des Variétés lui doit la mise en scène de Divina, comédie menée avec vigueur par Amanda Lear, actuellement à l’affiche. Son désir d’orchestrer Mensonges d’Etats tenait non seulement à la qualité de la pièce mais aussi au plaisir de travailler avec des comédiens d’exception : « Monter cette pièce c’était aussi retrouver des comédiens que j’aime (Eric Prat, Bernard Malaka…) et travailler pour la première fois avec des comédiens que j’admire : Marie-Josée Croze […], Michaël Cohen et Samuel Le Bihan. Avec eux nous allons retracer cette histoire si peu connue et pourtant incroyable, palpitante et exaltante.* »

La Seconde Guerre mondiale comme vecteur de passions

Si la Seconde Guerre mondiale est un thème qui fascine en littérature  et inspire années après années les plus grands auteurs, le théâtre n’est pas en reste. La saison dernière à vu sur les planches du Théâtre du Palais Royal le poignant Repas des fauves où un groupe d’amis devait sacrifier deux des leurs à la Gestapo. Quant au Théâtre de la Madeleine, il accueillait dans Collaboration, Michel Aumont et Didier Sandre, respectivement Richard Strauss et Stéfan Zweig, deux amis confrontant leurs considérations opposées sur le nazisme. Force est de constater que le conflit mondial demeure un révélateur inégalé des passions humaines par les situations extrêmes qu’il engendre et auxquelles nul n’échappe. Xavier Daugreuilh s’est attaché tout particulièrement aux luttes intérieures de ses personnages : « Quand on invente une intoxication de cette ampleur faut-il forcément « vendre son âme au diable » ou peut-on encore avoir une morale ? »*. Mensonges d’Etats ne nous apportera probablement aucune réponse mais du moins pourrons-nous piocher quelques éléments voués à nourrir notre réflexion sur l’enjeu du genre historique, à savoir : la nature humaine.

 

*Propos recueillis sur le site du Théâtre de la Madeleine.

 

Découvrez des interviews exclusives de Samuel Le Bihan et Nicolas Briançon sur le blog.

>> Réservez vos places pour Mensonges d’Etats sur Ticketac.com

Mensonges d'Etats affiche

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS