Skip to content

Le Cirque Romanès…l’envie d’un instant

Le chapiteau du Cirque Romanès, seul cirque tzigane d’Europe, a élu domicile Porte de Champerret à Paris. Fondée par Delia et Alexandre Romanès, l’institution familiale pourvoyeuse de rêve présente son nouveau spectacle : Voleurs de poules ! Musiques et performances s’y entremêlent avec authenticité pour offrir au public un spectacle poétique et sincère.

 
Le Cirque Romanès a la force et la simplicité d’une belle histoire d’amour, celle de Delia, gitane née de parents négociants d’objets précieux en Roumanie, et Alexandre, dont la famille porte la tradition du cirque depuis la Première Guerre mondiale. La petite entreprise a grandi à l’unisson de leurs enfants, dont cinq filles qui donnent vie chaque soir à la piste. Numéros de contorsion, jonglage, trapèze, corde volante et funambule se succèdent sur la musique tzigane des Balkans. Cette année, la création Voleurs de Poules ! fait la part belle au flamenco qui sera d’ailleurs l’objet d’une soirée exceptionnelle le 7 décembre 2013. Sous le titre de Passion Flamenco, ce spectacle unique rendra hommage à la profondeur et la beauté d’un genre qui fascine, où musique et danse fusionnent dans la passion. Le Cirque Romanès ne dérogera pas à son traditionnel réveillon du Nouvel An le 31 décembre avec la soirée Folie Tzigane en zone libre. Une croyance roumaine affirme que commencer l’année avec des Gitans porte bonheur ; peut-être irons-nous vérifier, à moins que nous ne nous laissions plutôt séduire par la Saint-Valentin tzigane en février 2014…

 

Cirque Romanès

 

Cirque Romanès

 

Cirque Romanes

 

>>Réservez vos places pour le Cirque Romanès sur Ticketac.com

Cirque Romanès - affiche

Partager
Share Button
Un commentaire Post a comment
  1. Liégey #

    Le cirque Romanès :
    Nous avons assisté, hier soir, à une séance du cirque Romanès.
    ce fur fabuleux, nous étions revenus au cirque de nos jeunes années, où nous étions en empathie avec les numéros que nous voyions : jonglerie, funambulisme, etc…le tout accompagné d’un orchestre tzigane familial plein de tendresse et en rythme avec les numéros qui défilaient.
    Une famille qui essaie de faire vivre le cirque d’autrefois, avec des numéros qui sans être obligatoirement sensationnels (ce qui, maintenant, est l’apanage des grands cirques) nous donnent envie de partager leur travail.
    Alexandre Romanès, le chef de famille est un homme plein d’humour, caustique par moments (il faut comprendre son amertume face à ce commerce du sensationnel que sont les Bouglione, Pinder et autres).
    A voir absolument, au moins une fois dans sa vie.

    décembre 28, 2014

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS