Skip to content

Zelda & Scott : les années folles au Théâtre La Bruyère

Depuis le 4 septembre dernier, le Théâtre La Bruyère virevolte au rythme du jazz des années 20 avec Zelda & Scott, pièce brillante de Renaud Meyer. Julien Boisselier et Sara Giraudeau donnent vie à trois périodes de l’existence chaotique et explosive du couple littéraire mythique qui a embrasé les soirées new yorkaises durant l’entre-deux-guerres : Zelda et Scott Fitzgerald.

Trois actes pour brûler deux vies

Zelda & Scott

Julien Boisselier et Sara Giraudeau
Photo : LOT

Zelda est turbulente, vive, scandaleuse. Scott est talentueux, fêtard, égocentrique. Ces deux-là étaient faits pour s’amouracher avec violence. Renaud Meyer livre sur scène l’histoire de ces deux enfants terribles dont la vie ne fut que passion. La garçonne et l’écrivain, l’artiste et sa muse. En trois actes parfaitement calibrés, l’auteur nous accompagne, mots après mots, dans les méandres de l’existence complexe de ce couple hors-norme. A la frénésie et l’ivresse des débuts à New York succèderont les temps désabusés sur la Riviera puis la folie de Zelda dans le sanatorium d’Asheville. De l’éclat des années d’insouciance à la dépression de la maturité, tout s’use et se désagrège : la santé, l’amour, le talent. Zelda & Scott parvient en l’espace de deux heures à dessiner avec précision chaque grain de sable venu enrayer la rutilante mais vunérable machine de la jeunesse.

Une nuit de fête à New York

Les buildings illuminés esquissent le paysage, un petit ensemble de jazz colore l’atmosphère d’un Charleston, un lit trône au centre de la scène, les deux amants font leur entrée. Agités par la joie de vivre, Zelda et Scott dansent sans réserve. Il est agile et séduisant, elle est légère et envoûtante. Ce soir, c’est son anniversaire. Les invités sont dans la pièce contigüe mais qu’importe, elle veut un enfant maintenant. Scott, ivre mais non dénué de lucidité, argumente : un enfant est une charge et sera source de privation pour la jeune femme qui aime bijoux et fourrures. Elle insiste, le charme, exige. Zelda brille par sa vivacité et sa fantaisie. Elle incarne l’héroïne idéale de Scott par son intrépidité et ses idées déconcertantes. Elle a d’ailleurs décidé de sortir sur la corniche. Maladroitement enveloppée d’un drap elle s’en va longeant la fenêtre de l’extérieur, au risque de s’écraser au bas du gratte-ciel. Où va-t-elle? Saluer leurs amis et faire preuve une fois de plus de son audace légendaire. Ernest Hemingway s’invite dans la chambre. Il vient demander des conseils au maître Fitzgerald : comment écrire un bon livre qui se vend? Scott est hautain, prétentieux, insupportable, mais cela n’empêchera pas les deux écrivains de devenir amis et de s’encourager mutuellement. Ce premier acte pourtant baigné d’allégresse montre déjà les failles des deux époux : l’alcoolisme, la démesure, la quête effrenée de plaisirs…

Zelda & Scott

Jean-Paul Bordes (Ernest Hemingway), Sara Giraudeau (Zelda Fitzgerald), Julien Boisselier (Scott Fitzgerald) Photo : LOT

Des comédiens au firmament

Disons-le sans détour : Sara Giraudeau nous a transportés en nous offrant avec Zelda, un vrai rôle de composition. Sa gestuelle est travaillée, maîtrisée. Elle énonce d’une voix rocailleuse les réparties fines et cinglantes de cette éternelle femme-enfant, et exprime avec adresse ses contradictions : indépendante et libérée, elle n’en est pas moins sous le joug de l’art de son mari, prisonnière de son statut de muse. Sara Giraudeau n’hésite pas à la faire féline : elle joue, bondit, dénigre, griffe, charme, trompe tout en sachant se faire caressante. Au fil des actes, l’inévitable progression vers la maladie est visible. Elle se montre de plus en plus nerveuse, accumulant les tics et les incohérences de discours. Julien Boisselier lui oppose l’alcoolisme de Fitzgerald et toute l’arrogance de son génie. Derrière l’aplomb du succès, le comédien laisse transparaître la fragilité de l’artiste, les doutes de l’écrivain. Les scènes entre Hemingway (Jean-Paul Bordes) et le père de Gatsby sont saisissantes : leurs talents se répondent et s’affrontent dans des discussions inépuisables où chacun croit détenir la vérité de la littérature. Zelda & Scott dépasse les simples anecdotes d’un couple historiques. Au-delà des frasques et des scandales, Renaud Meyer interroge sur l’interaction inéluctable entre la vie et la création artistique.

 

Découvrez une interview exclusive de Sara Giraudeau et Julien Boisselier : ici.

 

>>Réservez vos places pour Zelda & Scott sur Ticketac.com

Zelda et Scott - affiche

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS