Skip to content

La Liste de mes envies au Ciné XIII Théâtre

Le Ciné XIII Théâtre, ancien cinéma du 18e arrondissement de Paris appartenant à Claude Lelouch et aujourd’hui salle de théâtre dirigée par sa fille Salomé, propose une mise en scène à la fois délicate mais intense du roman de Grégoire Delacourt : La Liste de mes envies. Alors que le livre est en cours d’adaptation cinématographique avec Mathilde Seigner et Marc Lavoine dans les rôles phares, nous nous sommes laissés séduire par la version théâtrale portée avec élégance par Mikael Chirinian, seul en scène. (crédit photos : William K)

La Liste de mes envies revient au Ciné XIII la 8 octobre 2014. Mikael Chirinian sera en alternance avec Jean-Paul Bordes.

Les chemins les plus courts ne sont pas toujours les meilleurs

Pour accéder au Ciné XIII Théâtre depuis la station de métro Lamarck-Caulaincourt, deux chemins se présentent à vous  :
1) Le plus direct : première série d’escaliers ascendants, rue Saint-Vincent, deuxième série d’escaliers, rue Girardon, au prochain carrefour vous êtes arrivé à destination. Rapide, efficace, vous voilà en 5 minutes devant le Ciné XIII, mais en passant à côté d’une excursion autrement plus charmante.
2) Le plus bucolique :  première série d’escaliers ascendants, rue Saint-Vincent, puis vous prenez aussitôt l’avenue Junot en empruntant la première à droite ; il n’y a plus qu’à admirer l’environnement en remontant les numéros des splendides villas qui bordent la voie circulaire jusqu’au 1er, où vous attend la délicieuse entrée surplombée de lierre du Ciné XIII. Un quartier d’une beauté si atypique mérite bien, pour une fois, de prendre à peu d’avance.

La découverte de la salle de théâtre est dans la continuité de l’émerveillement du chemin emprunté. Construite en 1983 par Claude Lelouch pour le film Edith & Marcel, elle arbore un style art déco réjouissant combiné au confort de son usage en tant que salle de cinéma privée pendant quelques années : de majestueux canapés en cuir attendent le spectateur sur les trois premières rangées. Autant dire que nous n’avons jamais été aussi bien assis dans un théâtre !

La Liste de mes envies « On se ment toujours. »

Mikael Chirinian entre en scène sur ces premiers mots. Dans un univers douillet où tout est de laine, du revêtement d’une chaise à la monture d’une paire de lunettes, il donne la parole à Jocelyne, tranquille mercière d’Arras qui reconsidère sa vie suite au gain inattendu de 18 millions d’euros au loto. Tout en douceur et avec une remarquable musicalité, les mots de Grégoire Delacourt se succèdent et esquissent les premières images de l’existence d’une femme de classe moyenne, avec ses drames et ses joies, ses secrets et ses peines. Avant de profiter de cette fortune tombée du ciel,  elle prend le temps de savourer chaque pièce qui compose le puzzle de sa vie. La peur du séisme qui se prépare la gagne. Et si elle ne changeait rien ?

Telle la neutralité de la page imprimée d’un livre, le visage aux traits masculins de Mikael Chirinian permet d’échapper à l’incarnation presque toujours décevante d’un être de papier et permet la projection de l’imaginaire des potentiels amateurs du roman. Hommes, femmes, il joue tous les rôles sans jamais tomber dans l’exagération ni dans d’improbables imitations du sexe opposé. Un accessoire, une spécificité dans l’élocution ou le timbre de la voix lui suffisent pour marquer le passage d’un personnage à l’autre. L’assemblage des morceaux choisis de l’oeuvre est impeccable : les multiples épisodes de la vie de Jocelyne se superposent sans jamais se mélanger, la clarté de l’histoire est là sans porter atteinte au rythme. La liste de mes envies sur scène n’est pas qu’une simple adaptation mais bien une oeuvre théâtrale à part entière, porteuse de toute l’intensité des émotions vécues dans leur immédiateté, exclusives aux arts vivants. Un seul mot d’ordre : courez-y !

 

 

>> Réservez vos places pour La Liste de mes envies sur Ticketac.com

La Liste de mes envies - affiche

 

 

 

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS