Skip to content

Le Festival du Merveilleux…l’envie d’un instant

Du 26 décembre au 5 janvier, le Musée des Arts Forains ouvre ses portes au public le temps du Festival du Merveilleux : onze jours exceptionnels où manèges et automates reprennent vie. Monstres mythologiques et personnages féériques accueillent les visiteurs dans une explosion de lumières et de couleurs. La sortie qui fait

envie en période de fêtes !

 

L'éléphant du théâtre du merveilleux

L’éléphant du Théâtre du Merveilleux

Entre Noël et le Nouvel An, personne n’échappe à cette béatitude enfantine des jours de fête : le Père-Noël a laissé ses cadeaux au pied du sapin, les repas en famille vont bon train, les desssins animés tournent en boucle sur les écrans et les villes scintillent chaque soir de leurs éphémères atours lumineux. Jean-Paul Favand, propriétaire de l’incroyable collection du Musée des Arts Forains, a choisi cette période si particulière pour révéler son univers. Situé dans les Pavillons de Bercy, ce lieu improbable en plein Paris dévoile chaque année, et depuis 1996, ses quatre espaces enchanteurs dont la simple évocation appelle au voyage : le Musée des Arts Forains, le Théâtre du Merveilleux, les Salons Vénitiens et le Théâtre de Verdure. Une mise en scène onirique sublime objets du spectacle et manèges pour faire vivre aux visiteurs un rêve éveillé où sirènes et centaures côtoient paillettes, plumes, masques, géants et marionnettes ; tout un monde de magie et d’illusions constitué de pièces datant de 1850 à 1930. Cette année, conteurs, mimes et accrobates envahissent les lieux pour toujours plus de féérie. L’équipe de Ticketac.com a déjà pris ses pass !

 

Festival du Merveilleux

Manège de gondoles du salon vénitien

 

>> Réservez vos pass pour le Festival du Merveilleux au Musée des Arts Forains sur Ticketac.com

Festival du Merveilleux - affiche

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS