Skip to content

Le Tour du monde en 80 jours : un succès sans limites !

Après plus de 2000 représentations, Le Tour du monde en 80 jours, comédie adaptée du célèbre roman de Jules Verne, conquiert toujours plus d’adeptes. Des répliques qui fusent, un humour qui fait feu de tous bois, des personnages qui sortent du cadre et des comédiens délicieusement indisciplinés, voilà les ingrédients d’un théâtre anticonformiste qui n’a pas fini de surprendre.

 

Le Tour du monde en 80 jours

La troupe du Tour du monde en 80 jours

En mai 2014, Le Tour du monde en 80 jours fêtera ses 8 ans d’exploitation ! Actuellement au Splendid, la folle comédie de Sébastien Azzopardi et Sacha Danino s’était acoquinée avec les planches du Lucernaire et du Café de la Gare lors des saisons précédentes, confirmant soir après soir l’efficacité d’un humour décalé allié à une mise en scène sans limites aux influences très cinématographiques. Un théâtre nouveau genre emprunté aux Anglo-Saxons qui pulvérise les conventions et joue sur l’interactivité avec le public. Mission Florimont, Dernier Coup de ciseaux, et plus récemment Des pieds et des mains, ou encore Les 39 Marches et Train fantôme d’Eric Métayer, surfent sur cette envie d’une scène divertissante qui fait appel à la culture populaire sans tomber dans la facilité. Une tendance qu’on aimerait voir perdurer dans le paysage théâtral français.

Mais revenons à notre pièce. Le dandy Phileas Fogg fait un pari insensé : faire le tour du monde en 80 jours ! Oubliez toute idée de cumul de points Flying Blue, nous sommes au XIXème siècle. Accompagné de son fidèle serviteur Passepartout, le jeune intrépide quitte sa chère Angleterre pour un voyage impossible, véritable course contre la montre où l’éléphant se révèle un astucieux mode de transport quand le train fait faux bond. Si l’intrigue et les personnages ont su rester fidèles à l’oeuvre de Jules Verne, le mode de narration, quant à lui, a pris un sacré coup de modernité ! Nulles contraintes spaciales ou temporelles, de l’Inde aux Etats-Unis en passant par le Japon, nos héros parviennent, grâce à la magie d’ellipses colossales et d’une customisation du décor minimale, à compresser l’exploit du tour du monde de 80 jours à deux heures ! Phileas Fogg, tout en flegme et en élégance, combat Chinois au proverbe facile et cow-boys enragés, aidé d’un Passepartout assez malin pour chercher sa route sur Google Map et repérer les Sofitel, ainsi que d’une princesse indienne qui parsème ses phrases de grenouilles et de nénuphars, avec un fort potentiel de « shoes addict », passion partagée avec la reine d’Angleterre… Vous ne trouvez aucun sens à cette dernière phrase ? Vous savez ce qu’il vous reste à faire…

 

>> Réservez vos places pour Le Tour du monde en 80 jours sur Ticketac.com

Le Tour du monde en 80 jours - affiche

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS