Skip to content

Le cabaret : histoire d’un divertissement français

Pas de séjour touristique à Paris sans une soirée dans un grand cabaret ! Le plus emblématique : le Moulin Rouge. Le plus glamour : le Lido. Le plus sexy : le Crazy Horse. Mais vous avez aussi le choix avec le Paradis Latin, le Don Camilo, l’Artishow, le Cesar Palace ou encore l’éphémère Mugler Follies… Ces lieux de plaisir, nés des cafés-concerts de la fin du XIXème siècle, séduisent toujours grâce à un renouvellement constant des revues et un réel effort d’adaption aux exigences du public. Séduction, luxe et paillettes, faites connaissance avec un univers hors du temps.

 

Cabaret - Le LidoLes premiers cafés-concerts voient le jour à la Belle Epoque. Ce sont des lieux où l’on boit et se restaure en assistant à un spectacle. Bourgeois et ouvriers y côtoient intellectuels, artistes voire prostituées grâce à des tarifs très bas. Considérés comme des endroits de débauche et de provocation, ils permettent aux amateurs d’oublier le quotidien et de « s’encanailler ». A l’approche de la première guerre mondiale et en raison de la crise économique, les directeurs de cabarets sont obligés d’augmenter leurs tarifs : la clientèle monte en gamme. Dans les années 50, le milieu connaît une période de déclin ;  cinéma, radio et industrie du disque sont de sérieux concurrents. Aujourd’hui, les cabarets proposent des plats de haute gastronomie et des boissons de qualité. Les spectacles proposés sous forme de successions de tableaux jouent sur la féerie et attirent les artistes les plus talentueux. Erotisme, sensualité, sophistication et élégance se marient pour des shows hauts en couleur qui invitent à l’évasion, une image qui efface cette vieille réputation de Cabaret - Crazy Horsedébauche. Le Paradis Latin, construit au début du XIXème siècle, est le plus ancien cabaret parisien. Détruit pendant la guerre franco-prussienne, Gustave Eiffel le fit recontruire en 1889. Le Chat noir fut ouvert en 1881, suivi par les Folies Bergère (désormais salle de spectacles) qui étaient spécialisées dans les performances mettant en scène les corps féminins. Le Moulin Rouge a conservé la tradition du french cancan à l’ancienne. Avec son décor rouge et or, il est l’emblème du quartier de Pigalle. Le Lido et le Crazy Horse sont installés dans le quartier des Champs Elysées. Le second est le seul à proposer des spectacles où les filles dansent entièrement nues, habillées des seuls jeux de lumières. Fraîchement débarqué, le Mugler Follies s’est installé au Comédia, dans l’ancien théâtre de l’Eldorado dans le 10e arrondissement. Preuve que les cabarets nous feront encore longtemps rêver.

>> Trouvez cabaret à votre pied sur Ticketac.com => Ici.

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS