Skip to content

La Nuit des piranhas : climat d’insurrection au Café de la Gare

Alors que le Café de la Gare maintient son statut de sanctuaire du rire avec les excellentes et inaltérables comédies La Maîtresse en maillot de bain et J’aime beaucoup ce que vous faites, la salle emblématique créé par Coluche, Miou-Miou, Patrick Dewaere ou encore Martin Lamotte, sait aussi offrir ses planches à la création avec La Nuit des piranhas.

Une prostituée énigmatique à escarpins léopard. Un nanti en Armani forcément douteux. Un étudiant révolutionnaire vêtu d’un sweat estampillé « New Rebel ». Un policier surmené à l’insigne en carton. Quatre personnages dans un panier de crabes ! La Nuit des piranhas reprend le cadre efficace et intemporel du huis clos pour mieux explorer les caractères. Pris au piège dans une cellule de commissariat, la belle, le riche, le jeune et le flic s’affrontent, fraternisent et tombent les masques. Dehors, une manifestation qui tourne à l’émeute. Cocktails molotovs et cris rageurs encerclent les naufragés. L’angoisse, palpable, attise les rancoeurs et précipite les aveux. Le rythme est soutenu, les propos captivent. La confrontation de ces quatre citoyens – non sans reproches – lève de nombreuses questions sociétales pertinentes tout en préservant le divertissement.

La Nuit des piranhas

Crédit photos : Odile Huleux

Philippe Manesse, à la tête du Café de la Gare (un peu d’histoire dans notre article du 7 août 2013), nous a avoué sa perplexité à la première lecture de cette pièce décalée. Alors qu’Hubert Drac, metteur en scène et comédien, a immédiatement perçu son potentiel. Le choix de la salle s’est imposé tout naturellement à cet ami de longue date du café-théâtre du 41 rue du Temple. Philippe Manesse s’empressant d’affirmer : « Ce sont les pièces qui viennent à nous. » Il est vrai que La Nuit des piranhas s’acclimate parfaitement au petit côté rustique et sans chichis de cet ancien relais de poste qui peut accueillir jusqu’à 300 spectateurs. La comédie, signée des frères Dumond (Philippe et Cédric), possède cette énergie franche que seule l’associations de deux esprits complices peut initier. La vivacité du texte fait littéralement crépiter les répliques les plus savoureuses. Nos camarades du Froggies Delight ont su en exprimer la substantifique moelle : « […] Des dialogues perlés façon bavette bien saignante qui placent leurs auteurs en héritiers putatifs de Michel Audiard ». Tout est dit. Courez-y !

 

>> Réservez vos place pour La Nuit des piranhas sur Ticketac

La Nuit des Piranhas - affiche

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS