Skip to content

Les Chiche Capon : quête déjantée du LA 432

Du théâtre, du cirque, un spectacle de clows ? Mais qui sont les Chiche Capon et que font-ils au juste ? Cette troupe de timbrés inclassable, qui existe depuis plus de dix ans, séduit le public avec des performances totalement insolites mêlant musique, acrobaties, sketchs, le tout dans une ambiance peu banale. Ils sont à Avignon tout au long du mois de juillet.

A peine installés, nous identifions un fan en train de décrire la troupe des Chiche Capon à des novices sous les termes de « clowns extrêmes ». De quoi attiser un peu plus notre curiosité à 5 minutes de la représentation… Une représentation qui commence derrière le rideau : trois histrions sur quatre auraient voté l’annulation du spectacle ! Les motifs sont plutôt flous, mais chacun a son mot à dire, d’autant plus quand il est inintéressant ou hors sujet. Voix nasillardes, Les Chiche Capon - afficheexpression confuse, attention limitée… On ne les connaît encore qu’à l’oreille, pourtant une certaine idée de leur bêtise a déjà fait son chemin. Le jeu a commencé et les personnages s’annoncent d’ores et déjà truculents. Ils finissent enfin par entrer en scène, la prise de parole est difficile et la justification embarrassante : le spectacle serait trop ambitieux pour ces comédiens et chanteurs qui expliquent ne pas toujours être au niveau. Et puis zut ! Ils se lancent tout de même, l’auditoire est prévenu !

Commence alors un étrange voyage cosmique et musical où morceaux de chants approximatifs et scènes bouffonnes se percutent de plein fouet pour donner lieu à un tout non identifié : équipé d’un smoking pailleté assorti à sa chevelure généreusement gominée, Fred tente un numéro de charme en esquissant un refrain haut perché ; le vulnérable Matthieu fuit maladroitement les regards après avoir perdu ses vêtements ; Patrick s’égare dans son rôle d’ascète hindou ; Ricardo, le plus « sensé » de tous, s’épuise à rassembler son monde sous un chapeau de cow-boy et avec du jus de chique plein les dents. A première vue, c’est du grand n’importe quoi, surprenant et hilarant !  Jusqu’à ce que Fred, à l’aide d’un gribouillage d’enfant sur un carton, nous explique le pourquoi du LA 432, fil conducteur de la performance. Car les Chiche Capon ont une mission, celle de canaliser l’énergie bénéfique de la fameuse fréquence LA 432, en parfaite cohérence avec l’univers, pour nous la restituer. Un projet ambitieux à la route hasardeuse puisque toute entreprise de ces quatre plaisantins semblent vouée à l’échec, et plus sûrement au rire ! Une belle découverte qui en déroutera plus d’un et plongera dans l’hilarité tous les autres.

 

 

>> Réservez vos places pour les Chiche Capon aux Béliers à Avignon et à l’Européen à Paris

 

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS