Skip to content

Que voir à Paris cet été ?

Chaque année, la période estivale à Paris est synonyme d’angoisse pour les affamés de théâtre : entre la désertion de juillet – Avignon oblige – et les relâches du mois d’août, où trouver de quoi se sustenter ? L’équipe de Ticketac.com est bien décidée à contrer l’idée-reçue d’une capitale endormie en été. Si l’offre de spectacles est moins importante, elle est cependant encore abondante et met à l’honneur le rire dans des pièces festives et décomplexées. A suivre, 10 exemples de productions survoltées, preuves que les théâtres parisiens sont bien réveillés !

 

A gauche en sortant de l’ascenseur

Une mise en scène décapante d’Arthur Jugnot, une tête d’affiche qui tient la route (l’hilarant Stéphane Plaza) et un texte rocambolesque, trois ingrédients imparables qui font le succès du Théâtre Saint-Georges depuis le mois de juin ! Immortalisée à l’écran par Pierre Richard dans le rôle de Yan, artiste peintre qui voit sa vie devenir un enfer à la suite d’un mauvais courant d’air, cette comédie une fois sur les planches prend la forme d’un vaudeville redoutable.

A gauche en sortant de l'ascenseur -  affiche

 

Coup de théâtre(s)

Nouvelle fantaisie de Sébastien Azzopardi et Sacha Danino, cette pièce OVNI envoie le héros grec Ulysse à travers tous les âges du théâtre pour retrouver la quenouille du destin. Un conte fou qui mélange la langue de Shakespeare avec celle de Molière et perd Cyrano de Bergerac dans une oeuvre de Tchekhov. Une loufoquerie érudite qui vous fera rire aux larmes à la Gaité Montparnasse.

Coup de théâtre(s) - affiche

 

Les Nombrils

Didier Caron s’amuse à égratigner les comédiens dans cette comédie moqueuse et bienveillante où l’on suit la tournée de la Compagnie de la Lune Pleureuse. Quatre acteurs et leur metteur en scène écument le pays avec une pièce incompréhensible, avant de rejoindre Avignon. Délicieusement corrosif ! C’est tout l’été au Théâtre Michel.

Les Nombrils - affiche

 

Thé à la menthe ou t’es citron

C’est un permanent du top des ventes. Doit-on encore le présenter ? Une troupe de comédiens repète tant bien que mal une pièce de boulevard. Le jour de la première, c’est un enchaînement de catastrophes délirantes. Vous ne l’avez pas encore vu ? Qu’attendez-vous ? Au Théâtre de la Renaissance.

Thé à la menthe - affiche

 

Dernier coup de ciseaux

Elu meilleur spectacle comique aux Molières 2014, ce petit chef-d’oeuvre d’humour actuellement au Théâtre des Mathurins est signé du duo Sacha Danino/Sébastien Azzopardi. Chaque soir un meurtre est commis dans un salon de coiffure et c’est au public de le résoudre. Incontournable et déjà culte !

Dernier coup de ciseaux - affiche

 

Frangines

Juliette Arnaud et Samantha Benoît reforment l’équipe gagnante d’Arrête de pleurer Pénéloppe. Dans Frangines, elles campent deux soeurs que tout oppose. Entre petits mensonges et mélodrames familiaux, l’harmonie fraternelle en prend un coup ! C’est au Trévise.

Frangines - affiche

 

Début de fin de soirée

Clément Michel, auteur notamment d’Une semaine pas plus, exploite cette fameuse fatalité du copain de soirée qui n’est jamais fatigué et s’agrippe à votre appartement comme une moule à son rocher. Une comédie entre amis qu’il vaut mieux voir de son fauteuil. Réjouissance à la Comédie Caumartin.

Début de fin de soirée - affiche

 

Les Fiancés de Loches

Le Théâtre du Palais-Royal adapte une pièce de Feydeau en comédie musicale. L’énergie du vaudeville mêlée à l’ivresse des mélodies, riche idée !

Les Fiancés de Loches - affiche

 

Nora Hamzawi

On nous promet « un portrait acide d’une femme d’aujourd’hui » par « une girl next door qu’il vaut mieux croiser sur scène que sur son palier ». Nous n’avons plus qu’une envie : aller vite découvrir Nora Hamzawi sur la scène du République !

Nora Hamzawi - affiche

 

Sébastien Castro

Il succède à Caroline Vigneaux sur le 20h à la Comédie de Paris et relève le défi des représentations à guichet fermé. Son style ? Un petit air de Droopy accompagné d’un flegme à toute épreuve pour nous apprendre à sortir des situations les plus incongrues.

Sébastien Castro - affiche

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS