Skip to content

Opéra de Paris : visite du Palais Garnier

Majestueux et grandiose, il trône face à l’avenue qui porte son nom. L’Opéra de Paris, également appelé Palais Garnier en hommage à son illustre architecte, émerveille toujours les visiteurs par son faste et son style inclassable. Nous nous sommes faufilés parmi un groupe de curieux venus admirer les mille et une splendeurs de cet édifice fascinant, guide à l’appui, les mirettes grandes ouvertes.

 

Le rendez-vous est donné à la « Rotonde des abonnés », sas d’un univers tout aussi éblouissant que mystérieux. Avec ses colonnes de marbre, ses mosaïques au sol et ses luminaires féeriques, cette salle circulaire, véritable porte ouvrant sur le rêve, nous prépare à affronter un vaisseau architectural sans précédent. Tout d’abord, cette pénombre énigmatique qui vous embrasse et vous fait oublier la réalité du monde extérieur et sa crudité solaire. Puis les prémices de la richesse des décors et de la préciosité des matériaux. Vous plongez peu à peu dans le monde parallèle du luxe et de l’illusion.

Aussitôt arrivée, notre guide, Mathilde, sorte de Virgile des temps modernes, nous entraîne dans son sillage. Aujourd’hui la chance nous sourit, nous pouvons accéder à la salle de spectacle. Sur notre route, les premiers chocs visuels : une fontaine avec grotte enchantée et nymphe délicate, des lustres à la lumière chaude, des balcons, des escaliers en cascades… Quelques secondes sont nécessaires pour se remettre des vertiges de la beauté. Mathilde le sait et adapte le pas. Un petit arrêt devant les portes des loges ornées d’un hublot, à l’image d’une cabine de bateau. Invitation au voyage… immobile ! Nous empruntons l’entrée de l’empereur, sur le côté droit de la salle. Réflexe de curieux, la tête se lève pour scruter l’espace, mais le regard ne redescendra pas immédiatement, retenu de force par le génie pictural de Chagall à qui l’on doit cette peinture de plafond aux couleurs explosives. Enfin, l’oeil s’habitue peu à peu, décroche du lustre monumental pour saisir les nuances feu et or des assises et des bas reliefs, mais aussi la nudité de la scène, actuellement en repos estival, qui offre la vue des cintres descendus, rails sur lesquels viennent se fixer les décors ensuite hissés à plusieurs dizaine de mettre au-dessus du sol. Le groupe a pris place dans les fauteuils et observe en silence. Notre guide prend alors la parole pour nous raconter les secrets des coulisses, les habitudes des spectateurs du second empire, sans oublier d’évoquer Gaston Leroux et son « fantôme » littéraire. A l’écoute de ses visiteurs, elle maintient l’attention des petits comme des grands en alternant entre anecdotes et détails techniques. Incollable, elle aura réponse à toutes les questions qui lui seront posées. Après trois quarts d’heure hors du temps, nous nous extirpons de nos sièges moelleux pour d’autres découvertes.

Une allée – sertie de caissons à mosaïques virtuoses – surplombant l’escalier d’honneur et sa vingtaine de variétés de marbres, nous mène au grand foyer. Nous évoluons dans le palais d’un conte à la Charle Perrault… Une ouverture dans le mur, nouveau choc esthétique ! Lustres, dorures, peintures… C’est la profusion, le luxe, l’aveuglement. Charles Garnier maîtrise la démesure, il est assurément un architecte de panache. Le summum de son oeuvre est là, dans cette petite galerie des glaces capable de gifler les touristes les plus blasés. Un petit tour sur la loggia nous permettra de nous remettre les idées en place avant de retrouver Mathilde, en pleine réflexion sur les différentes essences de bois composant le parquet. Sa soif de savoir n’a de pareil que son sens du partage. La fin de la visite sonne le début de la seconde mi-temps : l’exploration en solitaire afin de se rassasier de tant de splendeurs, avant la sortie du songe et le retour à la lumière du jour.

La visite du Palais Garnier en images

 

Opéra

 

Opéra

 

Opéra

 

Opéra

 

Opéra

 

Opéra

 

Opéra

 

Opéra

 

Opéra

 

Opéra

 

Opéra

 

Opéra

 

Opéra

 

Opéra

 

Opéra

 

Opéra

 

Opéra

 

Opéra

 

Opéra

 

>> Réservez vos places pour la visite de l’Opéra de Paris sur Ticketac.com

 

 

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS