Skip to content

Qui est qui ? : ambiance électrique au Mélo d’Amélie

Du vaudeville et un soupçon de science-fiction sur un rythme café-théâtre… Qui est qui ? est une comédie atypique qui ose le huis clos à la campagne agrémenté d’une irruption extraterrestre. Une fantaisie qui attire les foules chaque soir au Mélo d’Amélie et repousse les limites du conventionnel au théâtre.

 

Posons le décor. Une maison de campagne. Un couple en convalescence qui vient y passer quelques jours. Un voisin alcoolique plus préoccupé par ses vaches que par son hygiène. Une copine psychorigide. Un extraterrestre. Cherchez Qui est qui - affichel’intrus… Il n’y en a pas ! Tous se retrouvent dans cette comédie loufoque aux accents champêtres où un être venu d’ailleurs a la fâcheuse manie de prendre possession du corps de l’humain le plus proche. Entre l’amie au compte en banque bien rempli mais au caractère revêche, un mari infidèle en reconquête de sa femme et un agriculteur envahissant qui aime sillonner ses champs en tenue d’Adam, la situation était déjà compliquée. Tout ce petit monde devra cependant aider le « visiteur » à regagner sa soucoupe volante muni des clefs pour comprendre Shakespeare. Vous l’aurez compris, Qui est qui ? est une pièce un peu timbrée, mais surtout désopilante avec des personnages rocambolesques. Juliette Poissonnier excelle dans le rôle de la vieille fille acariâtre sujette aux plaques d’eczéma. Samantha Markowic, horripilante d’autorité, n’en est pas moins « attachiante ». La capital sympathie de Romain Thunin met à l’aise. Enfin, Guy Louret est irrésistible en paysan mal dégrossi avec son langage imagé et un accent à couper au couteau. La prise de parole de chaque caractère est un plaisir et le texte de Gérard Darier renferme de vraies perles comiques. Votre prochaine sortie !

 

>> Réservez vos places pour Qui est qui ? sur Ticketac.com

 

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS