Skip to content

La Mère avec Catherine Hiegel revient au Théâtre Hébertot

Après le triomphe du Père avec Robert Hirsh et Isabelle Gélinas la saison dernière, le Théâtre Hébertot témoigne à nouveau sa confiance dans la plume de Florian Zeller en reprenant La Mère pour 60 représentations exceptionnelles. Catherine Hiegel reprendra le rôle titre de cette pièce poignante mettant en scène l’amour dévorant d’une mère pour son fils. (Photo : Fabienne Rappeneau)

« Peut-on trop aimer son fils ? » A la lecture de cette question, vous pensez « complexe d’Oedipe », théorie freudienne, voire Sophocle pour ceux qui se souviennent de leurs cours de littérature. Florian Zeller – qui connaît ses classiques – a composé sa pièce La Mère autour de ce sujet transgénérationnel : jusqu’où peut aller l’amour d’une mère pour son enfant ? Monté en 2010, le spectacle connaît un succès retentissant et l’interprète principale, Catherine Hiegel, reçoit le

Photo : Jean-Christophe Marmara

Catherine Hiegel (Photo : Jean-Christophe Marmara)

Molière de la meilleure comédienne pour sa performance dans le rôle d’Anne, mère de famille dévouée qui s’enfonce dans la solitude après le départ de ses enfants hors du nid familial. Le retour momentanée de son fils, suite à une rupture amoureuse, sera une renaissance, mais pour combien de temps…

Les premières représentations font l’unanimité. Le quotidien Le Parisien affirme « Une vraie claque ! « , l’hebdomadaire Elle crie au « Sublime! » et Le Nouvel Observateur parle plus modestement d’une « excellente et cruelle comédie ». Les critiques dithyrambiques de la presse sont à la mesure de l’affluence en salle… et du talent de l’auteur ! Rappelons que Florian Zeller collectionne les succès au théâtre : La Vérité avec Pierre Arditi en 2011, Le Père avec Robert Hisch en 2012, Une heure de tranquillité avec Fabrice Luchini en 2013.

Cette reprise de La Mère au Théâtre Hébertot fin 2014 (à partir du 4 novembre) – avec la mise en scène originale de Marcial di Fonzo Bo – est un écho direct au triomphe du Père l’hiver dernier. L’auteur n’a d’ailleurs pas manqué de mentionner les « connections secrètes » entre les deux pièces lors de la présentation de la saison du théâtre en juin. Entourée d’Eric Caravaca, Olivia Bonamy et Jean-Yves Chatelais, Catherine Hiegel, ancien professeur au Conservatoire national supérieur d’art dramatique et sociétaire de la Comédie-Française pendant plus de trente ans, ne manquera pas d’éblouir son public tout au long de ces deux mois de représentations. Robert Hirsch lui succèdera en janvier 2015 aux Bouffes Parisiens dans le retour très attendu du Père, récompensé en tant que meilleure pièce aux Molières 2014. Gageons que les mots de Florian Zeller résonneront encore un bon bout de temps dans les salles de la capitale.

 

>> Réservez vos places pour La Mère sur Ticketac.com

La Mère - affiche

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS