Skip to content

Pour combien tu m’aimes ?, la nouvelle comédie du Palais des Glaces

Le Palais des Glaces joue la carte de la comédie romantique avec Pour combien tu m’aimes ?, une création enjouée des auteurs de Panique au ministère et Lady Oscar. Le temps d’un dîner, un ouvrier se glisse dans le costume du compagnon idéal d’une executive woman overbookée. La soirée s’annonce explosive ! (photo : Fabienne Rappeneau)

 
Force est de constater que la comédie romantique se fait plutôt rare sur les scènes parisiennes. Edouard Baer et Emmanuelle Devos avaient confirmé l’exception avec la piquante Porte à côté au Théâtre Edouard VII la saison passée. Dans Pour combien tu m’aimes ? les auteurs, comédiens et amis Jean Franco et Guillaume Mélanie reprennent la recette d’une alliance entre amour et humour, mais sur un ton résolument café-théâtre proche de l’esprit de J’aime beaucoup ce que vous faites ou encore Venise sous la neige, pièces longtemps jouées au Palais des Glaces et dont les succès ont rarement été égalés. Pour combien tu m’aimes ?, comédie fédératrice et populaire, semble emprunter le même chemin.

Lisa (Maud le Guénédal) dans les bras de Reda (Jean Franco). Photo : Fabienne Rappeneau.

Lisa (Maud le Guénédal) dans les bras de Reda (Jean Franco). Photo : Fabienne Rappeneau.

A l’ouverture du rideau, une soubrette (tablier blanc et mocassins noirs) à l’accent chantant presse deux ouvriers peintres de finir les travaux du salon de sa patronne, Lisa, femme d’affaires aussi impitoyable au travail qu’à la maison. La jeune femme de 37 ans attend pour dîner le propriétaire d’une usine de cosmétiques belge qu’elle souhaite racheter depuis des années. Pour l’épauler dans ses rendez-vous, cette séduisante célibataire a l’habitude de faire appel à un escort, histoire de préserver les apparences d’une vie privée épanouie. Mais à la dernière minute, le cavalier fait faux bond et Lisa se voit obligée de troquer « un mannequin grand, blond et baraqué » contre « un truc tout petit, moche et mal bronzé », autrement dit Reda, l’un de ses ouvriers. Evidemment, choc des cultures et conflits de personnalités sauront pimenter la situation comme il se doit.

Scènes cocasses, répliques bien balancées un poil dévergondées, caractères explosifs et comédiens survitaminés donnent à ce conte moderne une tournure farce qui ne laisse aucune chance à la morosité. Pêle-mêle Jean Franco, Maud le Guénédal, Guillaume Mélanie, Juliette Poissonnier, Olivier Tille propagent leur vivacité et leur bonne humeur dans la salle, mais la palme de l’hilarité revient sans conteste à Marie-Aline Thomassin dans le rôle de la bonne à la langue bien pendue. Son humour et son bagou aux accents méditerranéens ne sont d’ailleurs pas sans faire penser à Mado la Niçoise. On rit avec franchise et sans prétention devant cette comédie efficace qui s’annonce déjà comme un joli succès de ce début d’année.

 

 

>> Réservez vos places pour la comédie du Palais des Glaces, Pour combien tu m’aimes ?, sur Ticketac.com

Pour combien tu m'aimes ? - affiche

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS