Skip to content

10 spectacles à déguster à Paris en février

Au cœur de l’hiver, Paris nous invite à explorer ses intérieurs : musées, galeries, cinémas, mais surtout salles de spectacles ! Les théâtres de la capitale rivalisent d’idées savoureuses pour attirer les naufragés de la grisaille : textes exigeants, histoires rocambolesques, voire dégustation de douceurs… Promis, en février, on se laisse tenter !

A chacun sa madeleine ! au Théâtre de Paris

Le comédien Marc Fayet s’associe à la fameuse Pâtisserie des rêves dans un spectacle gourmand où il est fortement conseillé de manger pendant la représentation ! Muni de sa petite boite à douceurs, chaque membre du public se laisse porter par la nostalgie des sens et de l’enfance. Effet cachemire garanti. Seulement 4 dates, à réserver d’urgence ! A chacun sa madeleine - affiche

Une chance inestimable aux Béliers Parisiens

Cette comédie fantastique et loufoque convoque les figures de Cléopâtre, Gérard de Nerval et Hitler pour venir en aide à un homme désabusé sur le point de se suicider.  A la mise en scène de cette création totalement azimutée, Arthur Jugnot et David Roussel bien sûr !

Une chance inestimable - affiche

The Servant au Théâtre de Poche Montparnasse

Dans cette pièce à l’accent outre-Manche signée Robin Maugham, un jeune aristocrate engage le parfait domestique, travailleur et intelligent, qui va peu à peu mettre à mal la relation entre maître et serviteur jusqu’à l’inverser. Une réflexion brillante et caustique sur la lutte des classes.

The Servant - affiche

Opus cœur au Théâtre du Petit Hébertot

Restons dans la fresque sociale avec cette pièce d’Israël Horovitz où un vieux professeur se voit obligé de prendre une employée de maison. Leur face à face donnera lieu à des scènes d’affrontement, d’humour et d’émotion d’une rare intensité. Déjà un classique.

Opus coeur - affiche

Voyages avec ma tante à La Pépinière Théâtre

Nicolas Briançon met en scène les aventures rocambolesques d’un vieux garçon amateur de fleurs et de poésie aux côtés d’une tante exubérante de 70 ans. L’exploit tient en quatre comédiens qui donnent vie à une myriade de personnages tous plus farfelus les uns que les autres. Une bouffée d’exotisme et de joie de vivre salvatrice.

Voyages avec ma tante - affiche

Le Chat du rabbin au Théâtre des Mathurins

La célèbre BD de Joann Sfar prend vie sur scène dans une adaptation libre de Sarah et Xénia Marcuse. Après avoir dévoré le perroquet de son maître, le chat du rabbin se voit soudainement doué de parole. Impertinent, malin et subversif, l’animal devient vite une menace. Seule solution : l’instruire au plus vite pour qu’il passe sa bar-mitsva… Une fable philosophique accessible dès 8 ans.

Le Chat du rabbin - affiche

La Maison d’à côté au Théâtre du petit Saint-Martin

Brillante chercheuse, Juliana présente devant une assemblée de médecins sa dernière découverte : un médicament révolutionnaire capable de soigner certaines maladies du cerveau. Pourtant, derrière la réussite professionnelle, la vie et le mystère de la quête de soi… Gérald Sibleyras adapte la pièce de Sharr White, ici portée par quatre comédiens dont Caroline Silhol et Hervé Dubourjal.

La Maison d'à côté - affiche

Les Larmes amères de Petra von Kant au Théâtre de l’Oeuvre

Valeria Bruni Tedeschi revêt le costume de Petra von Kant, célèbre styliste de mode. Son coup de foudre pour Karine, jeune beauté de la classe ouvrière, et son choix d’en faire son mannequin vedette vont la faire basculer dans une passion destructrice. Cette pièce, de l’Allemand Rainer Werner Fassbinde,r montée pour la première fois en 1971, interroge avec pertinence sur les notions d’indépendance et de liberté face à la puissance du sentiment amoureux.

Larmes amères - affiche

L’Affaire Dussaert au Ciné XIII Théâtre

Mi-pièce de théâtre mi-conférence, L’affaire Dussaert est une performance jubilatoire de Jacques Mougenot sur l’art contemporain. « Jusqu’où l’art peut-il aller trop loin ? », question à laquelle il tente de répondre en prenant pour exemple la vente publique de la dernière oeuvre du plasticien Philippe Dussaert dans les années 80. C’est drôle, réfléchi et passionnant !

L'affaire Dussaert_Cine13.indd

Les dernières de Caroline Vigneaux au Palais des Glaces

Terminer un article sur l’affiche d’une jolie fille nue pourrait dénoter d’un sérieux manque de goût… pas quand c’est Caroline Vigneaux qui se met en scène ! Notre humoriste préférée annonce ses dernières représentations : tombé de rideau le 28 février, alors si vous ne l’avez pas encore vue sur les planches du Palais des Glaces, c’est maintenant !

40x60 CV 07 PDG.indd

Mais aussi :

encore plus d’idées sorties en février

une sélection dédiée aux enfants

toutes les nouveautés de la rentrée 2015

les reprises et prolongations de la saison

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS