Skip to content

Les Bouffes du Nord, du théâtre et de la musique…

Situé sur le boulevard de la Chapelle, dans le 10e arrondissement de Paris, le Théâtre des Bouffes du Nord est une salle de spectacle inscrite au titre des monuments historiques. A l’origine destiné au répertoire de Caf-conc’, le théâtre accueille aujourd’hui des œuvres mises en scène par Peter Brook, mais également des concerts et des productions artistiques inédites.

Histoire  d’un théâtre remarquable

Les proportions spectaculaires de sa cage de scène et son architecture typique du début du siècle dernier placent ce théâtre au rang des plus belles salles parisiennes. Une œuvre architecturale brute qui ne cesse de perpétuer la tradition de la création artistique française et internationale à travers une programmation de haut vol qui mêle aujourd’hui musique, théâtre et opéra.

Construite par l’architecte Louis-Marie Emile Leménil sur les fondations d’un projet abandonné, la salle est inaugurée en 1876. En 1893, elle accueille les représentations de Lugné-Poe et de la compagnie du Théâtre de l’Œuvre.

Renommé Théâtre Molière  en 1904 pour attirer un public plus mondain, il ferme ses portes en 1914 comme tant d’autres salles de spectacle parisiennes en temps de guerre.  Le lieu servira à la création artistique jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Jean Serge, un jeune scénariste et metteur en scène, en reprend alors la direction et le renomme Théâtre des Carrefours ; puis c’est Charles Béai qui lui succédera en 1950. Mais, trop vieux et mal entretenu, le théâtre devra  fermer pour cause de non respect des normes de sécurité en juin 1952.

 

La transformation

Il faudra attendre 1974 pour que l’homme de théâtre complet et charismatique qu’est Peter Brook ressuscite le théâtre avec Micheline Rozan grâce à l’appui financier du Festival d’Automne et de Michel Guy. Ensemble, ils restaurent le bâtiment délabré avec goût et intelligence et lui rendent son nom d’origine. Le 15 octobre de la même année, Peter Brook y mettra en scène la pièce de William Shakespeare adaptée par Jean-Claude Carrière : Timon d’Athènes.

En 2010,  la direction du Théâtre est confiée à Olivier Poubelle et Olivier Mantei qui perpétuent la tradition d’accueil avec un bar à vins proposant aux spectateurs un service de restauration avant, pendant et après chaque spectacle.

 

La programmation

Depuis plus d’un siècle, de nombreux artistes de renom se sont produits aux Bouffes du Nord. La chanteuse et actrice française Damia y organisa des soirées de music-hall dans les années quarante, tandis que Simone de Beauvoir y présenta sa seule et unique pièce de théâtre, Les Bouches inutiles.

Cette saison, le Théâtre des Bouffes du Nord compte plus de 200 levés de rideau. Concernant les productions à venir, on peut citer le concert atypique de Judith Chemla, Crack in the sky, qui, partant à la rencontre de l’irréel et du monde invisible, plaira certainement aux érudits.

Tout au long de l’année, la musique classique est mise à l’honneur. En mai c’est une programmation dédiée à la voix et aux quatuors qui sera proposée. L’association ProQuartet y présentera trois compositeurs contemporains : Philippe Fénelon, Wolfgang Rihm ainsi que le clarinettiste et compositeur Jörg Widmann. Au programme : Robert Schumann, Mozart, ainsi que des créations musicales inédites du clarinettiste allemand.

L’un des monuments du théâtre classique, Le Bourgeois gentilhomme de Molière, sera à l’affiche dans une mise en scène de Denis Podalydès, créée en 2012 et qui reprendra à partir de juillet. Une comédie-ballet sans complexe à laquelle le sociétaire de la Comédie-Française ne manquera pas d’apporter sa touche personnelle.

 

>> Retrouvez la programmation des Bouffes du Nord sur Ticketac.com

Bouffes du Nord - programmation

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS