Skip to content

Les Stars : Daniel Prévost et Jacques Balutin réunis au Théâtre Saint-Georges !

Depuis le mois de septembre dernier, la comédie Les Stars cartonne au Théâtre Saint-Georges à Paris. On y raconte les retrouvailles d’anciens humoristes américains à l’ego surdimensionné, incarnés par Jacques Balutin et Daniel Prévost. Le duo connaît le triomphe aux Etats-Unis jusqu’à ce que l’un des comédiens décide d’arrêter.Une dizaine d’années plus tard, les deux compères se retrouvent de nouveau à l’occasion d’une émission spéciale. La rencontre, pleine d’amertume et d’animosité mal placée, donnera lieu à des scènes cocasses et jubilatoires. (Photo :  Fabienne Rappeneau)

 

Daniel Prévost, une valeur sûre

Né en 1939 à Garches, non loin de Paris, Daniel Prévost passera son enfance dans un milieu ouvrier. Il poursuit son parcours à l’école dramatique de la rue Blanche d’où il sortira avec un premier prix de comédie. En 1964, Daniel Prévost décroche son premier rôle au théâtre dans la pièce Un certain M. Blot, où il partage les planches avec l’acteur et dialoguiste français Michel Serrault. Deux rencontres seront décisives dans la carrière du comédien. D’abord avec Boby Lapointe dans les cabarets, puis avec Jean Yanne qui fera de lui un de ses acteurs fétiches et surtout un authentique comique de l’absurde.

Les Stars - duo

Jacques Balutin et Daniel Prévost dans « Les Stars ». (photo : Fabienne Rappeneau)

Daniel Prévost connaît la popularité en participant au « Petit Rapporteur », une émission de télévision satirique créée par Jacques Martin et Bernard Lion. Ancêtre des « Guignols de l’info », ce journal télévisé, présenté par de véritables journalistes, traitait de l’actualité avec légèreté.  Pierre Desproges participait également à l’émission aux côtés de Daniel Prévost. Cette paire de comédiens a marqué l’histoire de la télévision par plusieurs séquences d’anthologie.

C’est dans le cinéma ensuite que Daniel Prévost déploie tout son talent : dans Erotissimo, sa première aventure cinématographique, dans Uranus aux côtés de Gérard Depardieu et bien sûr dans le Dîner de cons avec Thierry Lhermitte. Une prestation pour laquelle il obtiendra le César du meilleur second rôle.

Sa filmographie est impressionnante avec plus de quatre-vingt films à son actif. Il alterne aujourd’hui sa carrière au cinéma avec des one-man-shows hilarants comme Être ou ne pas être Daniel Prévost et des pièces originales comme Sodome et Virginie ou plus récemment encore Fédérico.  

 

Jacques Balutin, un touche-à-tout

Né William Buenos en 1936 à Paris, Jacques Balutin débute sa carrière dès l’âge de quinze ans comme acteur de doublage au théâtre et à la télé, puis en prêtant sa voix au personnage de Tweedle-Dum dans Alice au pays des merveilles, et à Kay dans Merlin l’enchanteur. Acteur prolifique aux multiples talents, il enchaîna très rapidement les seconds rôles dans plusieurs productions cinématographiques comme La Belle Américaine, Le Diable par la queue, ou plus récemment encore Monsieur papa de Kad Merad.

Jacques Balutin a mené l’essentiel de sa carrière dans le théâtre de boulevard. Le comédien s’est produit dans plus d’une vingtaine de pièces et a collaboré avec bon nombre d’artistes : Francis Juffo, Michel Roux, entre autres, mais Daniel Prévost avec qui il partage l’affiche aujourd’hui.

 

Un duo charismatique

Jacques Balutin et Daniel Prévost vivent une amitié vieille de plus de quarante ans ! Les deux comédiens, passés maîtres dans l’absurde, se retrouvent presque trente ans après le succès de leur premier duo au Théâtre Saint-Georges pour immortaliser Les Stars, l’adaptation de The Shinine Boys, une comédie de Neil Simon crée à Broadway en 1972. Au total, les deux comédiens ont déjà partagé les planches  à quatre reprises. Cette fois, ils ont trouvé une comédie à la hauteur de leur génie pour offrir au public un moment de pur bonheur.

 

>> Réservez vos places pour Les Stars sur Ticketac.com

Les Stars - affiche

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS