Skip to content

Rupture à domicile, rire et émotion à la Comédie Bastille

Payer quelqu’un pour rompre à votre place, vous y avez déjà pensé ? Les Etats-Unis l’ont fait en créant un service de « rupture à domicile », concept quelque peu discutable dont Tristan Petitgirard s’est malicieusement  inspiré pour sa nouvelle pièce à l’affiche de la Comédie Bastille ; un spectacle hautement recommandé ! (Photo :  Fabienne Rappeneau)

 
Faisons les présentations. Notre héros se nomme Eric. Il est l’heureux fondateur d’une société de service de rupture à domicile. En d’autres mots, ses clients l’engagent pour rompre à leur place. Une tâche qui semble plutôt ingrate au premier abord, mais dont Eric se satisfait pleinement car il l’excerce avec classe et professionnalisme : « Quand on quitte quelqu’un, on ne l’abandonne pas, on le libère ! »  Sa prochaine mission a été initiée par Hyppolite. Effrayé par la monogamie, ce dernier souhaite mettre fin à son histoire avec la jolie Gaëlle. Mais la soirée ne va pas tout à fait se passer comme prévue pour le pauvre émissaire qui ne se doute pas que :
1) Gaëlle est son ex, volatilisée il y a sept ans sans explication ;
2) Hyppolite va revenir in extremis sur sa décision.
Rupture à domicile - afficheEx et futurs ex s’engagent dans une danse chaotique où les secrets des uns sont astucieusement imbriquées dans les cachotteries des autres. Il n’y a plus qu’à tirer sur le fil des confessions. Le public jubile !

 
Dynamique sans virer à l’hystérie, inventive sans renier les ingrédients de la comédie romantique, Rupture à domicile réussit à maintenir le parfait équilibre entre rire et émotion, indispensable au genre et pourtant ô combien délicat. Tout aussi bien balancé, le trio de comédiens séduit. Olivier Sitruck (Eric) joue la carte du charme avec succès, Hélène Seuzaret (Gaëlle) monte joliment en puissance au fil de la pièce et Benoit Solès (Hyppolite) apporte un brin de cocasserie dans le rôle du publicitaire sans âme (on l’avait découvert l’année passée dans le sublissime Bash, sacré grand écart ! ). Bien dans son époque, la pièce de Tristan Petitgirard arbore des répliques efficaces sans aucune trace de vulgarité, des rebondissements cohérents, une progression ludique et bien construite. Les rires fusent avec gaieté tout du long et les sourires fendent chaque visage au radieux dénouement. Pourquoi se priver ?

 

>> Réservez vos places pour Rupture à domicile sur Ticketac.com

 

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS