Skip to content

Voyages avec ma tante : Nicolas Briançon sauce british

On s’était habitué à voir Nicolas Briançon œuvrer sur de grosses machines : Songe d’une nuit d’été en 2011,Volpone en 2012, Mensonges d’Etats et Divina en 2014, Roméo et Juliette en 2015… A l’occasion de Voyages avec ma tante, il renoue avec une certaine intimité dans le ton et dans la forme. Sur scène, quatre comédiens jouent la multitude de personnages composant le récit de Graham Greene, histoire à la fois rocambolesque et flegmatique dont le charme se concentre dans une exquise désuétude toute britannique. Les histrions volent avec fluidité et précision d’une entité à l’autre révélant une direction au cordeau qui tient plus de la chorégraphie que de la mise en scène. C’est actuellement à la Pépinière Théâtre et ça vaut le détour ! (Photo : François Berthier)

 
La vie n’en fait qu’à sa tête !  Henry Pulling, protagoniste de Voyages avec ma tante, va l’apprendre à ses dépens. Employé de banque à la retraite, ce tranquille célibataire partage son existence entre deux passions : la poésie et les dahlias. Mais l’apparition soudaine d’une tante fantasque, Augusta, à l’enterrement de sa mère, va bouleverser plus d’un demi-siècle de quiétude. Aventureuse et extravagante, la vieille parente entraîne Henry dans d’étranges expéditions les menant en Orient et en Amérique du Sud, à la rencontre de personnages énigmatiques : agent-secret, trafiquant d’art, bandit…

Voyages avec tante - portrait

Nicolas Briançon entouré de Jean-Paul Bordes, Pierre-Alain Leleu, Claude Aufaure et Dominique Daguier. (Photo : François Berthier)

Claude Aufaure, Jean-Paul Bordes, Dominique Daguier et Pierre-Alain Leleu se partagent une vingtaine de rôles à l’exotisme charmant. Dans la simplicité d’un costume noir et d’un chapeau melon, ils incarnent aussi bien un domestique africain, une demoiselle mythomane,  un perroquet… La dimension romanesque de l’oeuvre de Graham Greene transparaît justement dans cette neutralité visuelle. Noir sur blanc, les comédiens sont des mots sur le papier ; quant aux décors confinés aux fenêtres d’un Orient-Express de contreplaqué, ils peuvent être assimilés à un jeu d’illustrations naïves au pouvoir ô combien évocateur. Nicolas Briançon propose ici une pièce à contre-courant où le voyage reprend sa valeur temporelle et touche au fabuleux. Dans l’habitacle d’un taxi, dans le compartiment d’un train mythique ou sur le pont d’un bateau à vapeur, le spectateur suit Henri dans ses pérégrinations ; qu’importe la destination, le trajet pourvoit largement aux besoins de rencontres et de rebondissements.

Immergés dans une sorte de brume nostalgique, le quatuor – dandys facétieux – réinvente cet univers post-colonial fantasmé où l’art d’une tasse de thé se pratique au beau milieu de la savane, où l’envie d’une partie de cricket succède à une leçon de guarani, où le costume trois pièces se fond dans une nature tropicale… Voyages avec ma tante offre avant tout une atmosphère délicieuse où l’extrême raffinement de la vieille Europe percute de plein fouet la sauvagerie de contrées inconnues. Le charisme et le savoir-faire des comédiens s’épanouissent pleinement dans cette comédie-ballet où chaque transition, chaque échange de rôle, a la légèreté d’un pas de danse. Un travail d’orfèvres !

 

>> Réservez vos places pour Voyages avec ma tante sur Ticketac.com

Voyages avec ma tante - affiche

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS