Skip to content

Blanche Gardin dans un one-woman-show à la Nouvelle Seine

Il faut que je vous parle !, un one-woman-show inattendu, incisif, et surtout très drôle, où Blanche Gardin s’illustre dans le rôle d’une trentenaire paumée. Sarcastique, déprimée, Blanche – l’air de rien dans sa petite robe polka rouge – touche à tous les sujets qui fâchent : mort, sexe, relations de couples… Un spectacle sans limites à voir actuellement à la Nouvelle Seine.

Les débuts…

Au départ, rien ne prédestinait Blanche Gardin à la scène : après s’être essayée à la sociologie en décrochant un DEA à l’université Paris X Nanterre, elle trouve un job d’éducatrice dans des foyers d’aide à l’enfance de la banlieue parisienne.

C’est en produisant des sketchs amateurs avec son ami Ali Arhab, qu’elle se fera remarquer. Ses vidéos humoristiques finissent par atterrir sur le bureau de l’animateur de télévision Karl Zéro. Ce dernier les recrute pour Blanche Gardin - afficheles six derniers mois de son émission « Le Vrai Journa »l. C’est le début du succès pour la comédienne qui s’installe ensuite au Jamel Comedy Club où elle se retrouve « seule fille au milieu de tous ces mecs, des grandes gueules qui pour certains avaient déjà leur spectacle : Fabrice Eboué, Thomas N’Gijol, Bun Hay Mean… ». Si elle confie avoir eu besoin d’un peu de temps pour s’adapter, elle ne se fait pas moins saluer par la critique et y découvre, à l’occasion d’une tournée, un nouveau genre : le stand-up à l’américaine.

De retour à la télévision en 2012, on la retrouve dans WorkingGirls de Canal+, où elle incarne Hélène Grilloux, une chef de projet marketing au grand cœur, naïve et déstructurée.

Retour à la scène

Mais ce sont les planches qui attirent surtout Blanche. En collaboration avec Alain Degois, qu’elle avait rencontré au Jamel Comedy Club, elle crée Il faut que je vous parle !. Une première tentative solo pour la comédienne, qui n’augure que du bon.

En effet, si elle avoue « avoir mis du temps à être drôle », la comédienne a désormais trouvé ses marques, et surtout son style, qui justement ne manque jamais d’être drôle sans pour autant en faire des tonnes. Il faut que je vous parle !, où les confidences d’une banlieusarde sur sa vie tumultueuse pleine de « sexe, de mort et de problèmes de couple », qui n’hésite pas à nous mettre mal à l’aise pour mieux nous faire rire. Immobile devant son micro pendant tout le spectacle, c’est derrière des airs de naïveté et d’inoffensivité que Blanche, trentenaire qu’on aurait pu croire « typique », attaque avec sarcasme les poncifs de ses contemporains.

 

>> Réservez vos places pour le spectacle de Blanche Gardin sur Ticketac.com

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS