Skip to content

Colors, 8 ans d’impro au Gymnase !

Véritable institution, le spectacle d’improvisation Colors squatte chaque dimanche soir le Théâtre du Gymnase depuis maintenant 8 saisons. Sur scène, six comédiens créent en temps réel des histoires insolites, souvent hilarantes, d’après les thèmes imposés par le public. A chaque représentation son invité mystère. Pour Pâques, c’est l’humoriste Artus qui a mis son imagination à rude épreuve.

 

Les soirées Colors sont a mi-chemin entre le sprint et la course de fond, à l’image de la discipline :  l’improvisation théâtrale a tout d’un sport dans ses exigences de rigueur, d’endurance et d’une pointe de fulgurance. Si le potentiel imaginatif en situation de contrainte thématique et temporelle se doit d’être élevé, la capacité à tenir un contexte sur la durée et à le faire évoluer est indispensable à la réussite de la session. Cette notion d’effort et de dépassement de soi n’échappe pas au public, ici avide de performance et de singularité.

Après avoir noté son sujet – réfléchi, pesé puis espéré – sur un flyer quelques minutes avant la représentation, le spectateur découvre les bleus du réservoir : élèves de l’EFIT, l’Ecole française d’improvisation théâtrale, qui viennent se frotter à la scène à partir de quelques mots lancés depuis la salle. Une entrée en matière sympathique qui permet aux néophytes de tâter le terrain aussi bien sur les planches qu’en orchestre. Nous n’aurions Colors - affichecependant pas troqué notre confortable place dans les fauteuils de velours contre l’épuisant marathon cérébral de ces apprentis comédiens. L’arrivée des professionnels est une fête. Chaque intervenant a sa couleur et son univers, c’est le temps des présentations : miss Ruby aime le luxe (Flavie le Boucher), mister Yellow a du mal à quitter son doudou (Franck Porquiet), miss Émeraude est une aventurière (Mû), mister Purple s’adonne à la fantasmagorie (Esteban Perroy) et mister Brick fait l’artiste (Guillaume Beaujolais). Il en manque un à l’appel, mister White, l’invité caméléon. Ce soir, c’est Artus, l’humoriste « Al dente » qu’on a tous vu au moins une fois nu (si, si, au détour d’un couloir de métro…).

Très vite des thèmes sont tirés au sort (« bain de sang », « roule ma poule », « achat d’appartement »…). L’auteur désigne trois joyeux lurons pour inventer un début d’histoire en à peine quelques secondes. La plus tentante se voit aussitôt mise en scène. Sans aucun temps de concertation, nos misses et misters se lancent sans filet dans des récits loufoques et des rencontres improbables : Oui-Oui retrouve Bob l’éponge à la plage, un vampire des Carpates vient en aide à ses compatriotes roumains dans les rues de Paris, Peter Pan se voit obligé d’accepter un projet de film porno pour payer son loyer… Les chimères vont bon train et Artus amuse la galerie. Quand on parlait de fulgurance ! Tour à tour chat obèse, ado à l’insulte facile ou badaud crucifié par erreur à la place de Jésus, il détonne avec son sens de l’humour inattendu et décapant. Trouver un créneau pour le voir aux Feux de la Rampe semble soudain une priorité ! Dernière impro de la soirée. Mister Purple est bien décidé à terminer en chanson. Dans une ambiance comédie musicale aux notes poétiques, il joue un yo-yo libéré de sa ficelle, en route pour découvrir les merveilles du monde. C’est aussi ça, Colors.

 

>> Réservez vos places pour Colors sur Ticketac.com

 

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS