Skip to content

Dominique Blanc succède à Pierre Niney à la Comédie-Française

C’est un nouveau défi particulièrement enthousiasmant qui attend Dominique Blanc. La comédienne rejoint la célèbre troupe de la Comédie-Française comme pensionnaire, à l’âge de 58 ans. Cette nomination sonne comme une véritable consécration dans sa carrière d’actrice. Elle succède ainsi à Pierre Niney qui avait annoncé sa démission en janvier 2015.

Le parcours d’une actrice de renom

Formée au cours Florent, Dominique Blanc fait ses débuts au cinéma en 1982 dans un film de Jean-Luc Godard, Passion. Elle continue ensuite le chemin des tournages et joue dans d’autres films, notamment Femme de ma vie en 1986, sous la houlette de Régies Wargnier. Après ce succès qui lui vaut une nomination au César du meilleur espoir féminin, son ascension est fulgurante. La comédienne va recevoir trois Césars du meilleur second rôle. C’est pour son rôle de lesbienne dans Milou de Louis Malle qu’elle obtient le premier en 1991. Les deux suivants viendront respectivement en 1993 dans un autre film de Régis Wargnier, Indochine, puis dans un film de Patrick Chéreau, Ceux qui m’aiment prendront le train, en 1999. Enfin, l’actrice reçoit le César de la meilleure actrice en 2001 pour son rôle dans Stand-by de Rock Stéphanik. D’autres récompenses marquent également la carrière de la comédienne. Elle est notamment lauréate de deux Molières de la meilleure comédienne.

comédie francaise 2

Une comédienne discrète et talentueuse

Reconnue pour son talent et ses grandes aptitudes artistiques, elle n’en demeure pas moins une personne très discrète. Le public a pu récemment l’apprécier sur la scène du Théâtre de l’Atelier dans La Locandiera. Sa récente nomination ouvre de nouveaux horizons à l’actrice. Elle jouera ainsi Agrippine dans Britannicus de Racine au printemps prochain. De grands moments et de belles rencontres sont donc à venir sur les planches du Français !

La Comédie-Française, une institution Mythique

Créée en 1680,  la Comédie-Française est surnommée la « Maison de Molière ». Le célèbre dramaturge est en effet au cœur de l’histoire de l’institution. Réunissant à sa création les comédiens de la troupe du roi Louis XIV, la Comédie-Française est le seul théâtre d’état qui compte une troupe permanente. Cette dernière était composée en 2014 de 24 pensionnaires, 39 sociétaires et 21 sociétaires honoraires.  Située  place du Palais Royal, elle dispose d’une salle permanente, la salle Richelieu, où ont lieu neuf représentations par semaine, du Vieux-Colombier et du Studio-Théâtre, où se jouent des spectacles en alternance. La devise de  la Comédie-Française Simul et singulis (être ensemble et être soi-même) symbolise bien l’unité et l’esprit de troupe qui doit animer chacun des comédiens. En entrant à la Comédie-Française aux côtés de Denis Podalydes, Dominique Blanc succède à de grands noms de la scène française et contribue à l’écriture de la légende du lieu.

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS