Skip to content

Noël au balcon, la nouvelle comédie de Gilles Dyrek

Bien des années se sont écoulées depuis la création de Venise sous la neige, le succès comique aux 1 500 représentations de Gilles Dyrek. Avec Noël au balcon, l’auteur remet enfin le couvert :  même sens de l’humour du quotidien, même regard taquin posé sur des personnages actuels et attachants. Le Café de la Gare semblait tout désigné pour lui prêter ses planches. (Photo : Fabienne Rappeneau)
Avec son aménagement spontané et informel, le mythique Café de la Gare est très certainement le lieu idéal pour découvrir Noël au balcon, la nouvelle comédie de Gilles Dyrek. Sous le feu des  projecteurs, deux familles voisines qui s’apprêtent à fêter le réveillon. A gauche : un couple et leur jeune garçon reçoivent le frère fraîchement divorcé, le neveu mal dans sa peau à tendance gothique et la belle-mère à la répartie assassine. A droite : un mari porte-parole d’une bourgeoisie coincée, sa femme enceinte du quatrième, le frère lourdingue, la sœur volage et son nouveau mec, le père gentil mais alcoolique. Le principe est simple, on met tout ce beau monde dans Noël au bacon - afficheun shaker, on secoue vivement avant de déguster un cocktail multicolore  aux notes euphorisantes et à l’étrange pouvoir de réflexion. L’épouse de gauche disjoncte pendant que celle de droite perd les eaux, la belle-mère dénigre à tout va, le père siffle les flûtes de champagne sous sa barbe de Santa Claus et l’ado rebelle sème le chaos en lâchant son furet au dessert. Les murs entre les deux appartements finiront par tomber pour laisser place à une pagaille générale où les uns squattent les balcons des autres – sas de décompression prédestinés aux contre-soirées – en draguant leurs femmes au passage!

C’est avec une remarquable aisance que les six comédiens endossent les rôles de douze personnages. Changement de tenue, de coiffure, de caractère et de ton en un éclair. On y voit que du feu ! Pourtant de subtiles correspondances entre les figures de droites et de gauche affleurent. Passant d’un balcon à l’autre, la mise en scène ne connaît aucun temps mort tout en assurant une belle fluidité dans la progression de la narration. Si le spectateur peut se sentir déconcerté au premier abord par cet esthétique split screen – qui tend à l’unité lorsque des membres des deux familles viennent à communiquer -, il applaudit finalement cette audace scénique et félicite les performances des comédiens caméléons, pour les citer : Séverine Debels, Florence Savignat, Benjamin Alazraki, Eric Mariotto, Xavier Martel et Alexis Victor, dont plusieurs ont partagé l’aventure de Venise sous la neige. On ne serait pas étonné de voir cette comédie dans les salles obscures ces prochaines années tant son potentiel cinématographique semble évident. En attendant, précipitez-vous au Café de la Gare !

 

>> Réservez vos places pour Noël au balcon sur Ticketac.com

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS