Skip to content

Programme de la rentrée à l’Opéra Garnier

Opéra Garnier

L’Opéra Garnier, symbole grandiose du Second Empire est une institution à Paris en matière de musique. On y retrouve, chaque année, les plus grands ballets et les plus grandes œuvres musicales. Pendant une période, le célébrissime Lully, dont la statue trône fièrement à l’intérieur de l’édifice, en a même été le directeur.

Ce monument prestigieux construit  par Charles Garnier dans les années 1860, sur la demande de Napoléon III, est aussi un lieu de création qui permit l’éclosion de nombreux talents, notamment celui de Georges Enesco qui créé Œdipe pour l’Opéra en 1936. Aujourd’hui l’Opéra Garnier n’a pas pris une ride et reste un lieu de prestige où de nombreux chorégraphes rêvent de présenter leur travail. La saison 2015/2016 s’annonce éblouissante !

Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart, par Michael Haneke

Michael Haneke s’empare du chef d’œuvre de Mozart pour lui donner sens avec une chorégraphie moderne exceptionnelle. Sur scène, le séducteur blasphémateur légendaire Don Giovanni prend vie dans un décor gigantesque où vient parfaitement résonner le Dramma Giocoso (drame « joyeux ») composé par le maître autrichien. Présentée sur scène pour la première fois à l’occasion du 250ème anniversaire de la naissance de Mozart, cette représentation à l‘Opéra Garnier sera la dernière. C’est donc l’occasion rêvé de retrouver ce personnage, tiraillé, déchiré par ses désirs, pour la toute dernière fois sous la mise en scène de Michael Haneke.Don Giovanni Opéra Garnier

Opus 19 /The Dreamer, par Benjamin Millepied

Rendre un hommage ultime aux maîtres qui l’ont inspiré, voilà quel a été le désir de Benjamin Millepied pour ce ballet. Tous les soirs, en montant sur scène, une pensée vont à ces deux chorégraphes russes qui ont su tirer la danse et l’école américaine vers le haut. D’un côté, le Concerto pour violon n°1 de Serguei Prokofiev que Jerome Robbins avait chorégraphié en 1979 et, comme une réponse évidente,  la reprise de Thème et Variations de George Balanchine sur la sublime musique de Piotr Ilyitch Tchaikovski. Dans ce ballet, plus qu’aucun autre, Benjamin Millepied a su parfaitement mélanger les inspirations russes et américaines.Opus 19  The Dreamer Opéra Garnier

Le récital de Natalie Dessay à l’Opéra Garnier

Pointure incontestée dans l’univers de l’opéra pour sa voix de soprane et pour ses rôles toujours remarqués, Natalie Dessay relève le défi, cette année, de s’élancer seule sur la merveilleuse scène de l’Opéra Garnier, accompagnée au piano par Philippe Cassard. Préparez-vous à frissonner, la belle cantatrice vous invite à un récital hors du commun où chaque émotion est démultipliée, jusqu’à vous toucher en plein cœur…Dessay Opéra Garnier

Madama Butterflly, par Giacomo Puccini

Madama Butterfly a connu bien des métamorphoses. Elle retrace l’histoire authentique d’une jeune geïsha, Tsuru Yamamuri, qui va donner naissance à l’enfant d’un officier marin américain. Après des reprises et des interprétations, passant d’une nouvelle à une tragédie, Giacomo Puccini, qui ne parlait pas un traitre mot de japonais, s’empare amoureusement de cette histoire pour créer peut-être une de ses œuvres les plus émouvantes. Le compositeur italien ira d’abord chercher l’inspiration auprès de l’actrice Sada Yacco, puis il se tournera vers l’épouse de l’ambassadeur du Japon et la lecture d’ouvrages retraçant les coutumes de l’Empire du Soleil Levant. Laissant son voguer son génie créatif, Puccini va créer une héroïne incroyablement touchante et émouvante et signe l’une de ses plus belle réussite.Madame Butterfly Opéra Garnier

>> Réservez d’ores et déjà vos billets pour l’Opéra Garnier et ses nombreux spectacles comme Don Giovanni, Opus 19/The Dreamer, le récital de Nathalie Dessay ou encore Madame Butterfly par Giacomo Puccini. A retrouver sur Ticketac.com

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS