Skip to content

Molière revit dans Le Banquet d’Auteuil au Vingtième Théâtre :

Le banquet d'Auteuil

Après le succès du Banquet d’Auteuil, la saison dernière au Théâtre 14, la célèbre pièce de Jean-Marie Besset revient, pour notre plus grand plaisir, au Vingtième Théâtre. Sur une mise en scène subtile de Régis de Martrin-Donos, partagez une soirée improbable en compagnie de Molière, Lully et le fantôme de Cyrano de Bergerac… Un savant mélange de comédie libertine et de fiction !

Le Banquet d’Auteuil au Vingtième Théâtre

Le banquet d'AuteuilMolière, lassé de la vie parisienne et des nombreuses infidélités de sa femme, trouve refuge à Auteuil, dans une petite maison de campagne où l’auteur des Précieuses ridicules y loge deux de ses proches : Michel Baron, son petit protégé à la beauté incandescente et Chapelle, son ami écrivain de toujours. Autour d’un repas et d’une soirée haute en couleur, les plus célèbres noms du Grand Siècle se retrouvent : Lully, compositeur de talent et surintendant de la musique de Louis XIV, Dassoucy, l’écrivain et musicien athée mais aussi Pierrotin, Nantouillet, Ionsac et… Cyrano de Bergerac qui, bien que mort depuis quelques années dans la pièce, revient l’espace d’une nuit sous la forme d’un spectre. Avec cette jolie troupe d’artistes fantaisistes, les passions vont être poussées à leur paroxysme et l’on va vite découvrir l’attirance de Molière pour le jeune Michel Baron, de 30 ans son cadet. Entre art, poésie, amour et libertinage, plongez au cœur d’une belle folie et d’une soirée sans nulle autre pareille.

Le Banquet d’Auteuil, de Jean-Marie Basset au Vingtième Théâtre, n’est pas une pièce qui se prend au sérieux, elle est dynamique, moderne et magistralement mise en scène par Régis de Martrin-Donos. A voir !

Molière sous toutes les coutures

Molière n’a pas pris une ride ! Cette saison encore, l’intemporel auteur français est au centre de l’activité théâtrale parisienne avec notamment une reprise du mythique Misanthrope à la Comédie Française. Sur une mise en scène très contemporaine de Clément Hervieu-Léger, on découvre une nouvelle lecture (touchante) de la romance entre Alceste, le misanthrope et Célimène, son exact contraire. Une pièce de choix qui ravira les puristes du genre et les autres aussi !Le misanthrope

Classique parmi les classiques, L’Avare est actuellement interprété, avec grand talent, par le magistral Jacques Weber au Théâtre Dejazet. Dans cette nouvelle version de l’homme le plus égoïste et économe du monde, on découvre une mise en scène (signée Jean-Louis Martinelli) d’une excellente simplicité où le ton est juste et la réalisation intelligente. Et surtout on rit !L'Avare

L’auteur du Médecin malgré lui est aussi à l’honneur, dans un style plus moderne et comique, avec le très original : Licencié ! motif : se prend pour Molière, au Guichet Montparnasse. Frédéric Cosson,  mis en scène par Pauline Marbot nous peint l’histoire de Plumet, un employé de bureau apparemment lambda mais qui a la particularité de ne parler qu’en vers ! Evidemment, cela peut poser quelques problèmes au quotidien et c’est d’ailleurs à cause de cette anomalie loufoque qu’il va perdre son emploi. Pour ce personnage atypique, le langage de Molière n’est pas une fin en soi mais un voyage fait de rencontres et d’apprentissage ! Une pièce poétique à découvrir absolument.Licencié ! Motif : se prend pour Molière

>> Partagez une soirée détonante avec Molière, Lully et Cyrano de Bergerac dans le Banquet d’Auteuil au Vingtième Théâtre, revivez les classiques Misanthrope (Comédie Française) et L’Avare (Théâtre Dejazet) ou découvrez l’univers de Frédéric Cosson dans Licencié ! motif : se prend pour Molière en réservant dès maintenant vos places sur Ticketac.com

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS