Skip to content

Cats au Théâtre Mogador : à ronronner de plaisir !

Cats Mogador

La comédie musicale culte des années 80 Cats débarque à Paris au théâtre Mogador pour une série de 90 représentations exceptionnelles. Une horde de chats aux tempéraments bien trempés vous attend sur scène pour plus de deux heures d’un spectacle ébouriffant et éblouissant, truffé de tendresse et d’espièglerie.

Joué dans plus de trois cents villes, traduit en quinze langues, Cats, qui totalise plus de soixante-treize millions de spectateurs dans le monde, depuis 1981, s’inspire du recueil de poèmes pour enfant de T.S. Eliott, Le guide des chats du Vieil Opossum, mis en musique par le compositeur Andrew Lloyd Webber.

L’histoire nous entraîne dans une ruelle sombre, au milieu d’un monticule de déchets en tous genres. C’est ici que se déroule le grand bal annuel des “Jellicle Cats”. A l’occasion de cette réunion, où tour à tour chacun des protagonistes vient se présenter, le vieux sage Deuteronome choisira, parmi eux, l’élu qui pourra renaître à une nouvelle vie de félidé.

Cats : une galerie de personnages attachants

CatsParmi cette bande de chats attachants, se dévoile une galerie de personnages tous très différents les uns des autres, avec pour point commun d’avoir un caractère bien identifiable. Et quel caractère ! Bustopher Jones, le chat pataud, gras et faignant ; Mungo Jerry et Rumpleteazer, duo de chats électriques, farceur et gaffeur ; Grisabella, déchue et vieillissante, que la rue n’a pas épargné ; Mister Mistofelees, aux tours de passe-passe et entrechats réputés.

D’autres se démarquent par les lieux auxquels ils sont attachés, comme le chat du train ou le vieux chat du théâtre, Yves (le diminutif d’Endive), dont toute l’existence prenait sens sur les planches. Drôle et poétique, son interprétation par Wim Van Den Driessche est particulièrement touchante. La Grisabella de Prisca Demarez, solitaire, misérable, la démarche mal assurée, est également très émouvante.

On ne pourra en citer tous les interprètes mais la distribution de cette version, chantée entièrement en français, est impeccable. Les comédiens, à la fois danseurs et chanteurs, se livrent à de véritables performances physiques, dignes des plus grandes productions de Broadway – comme les américains savent si bien, tout, faire. Les mimiques et gestuelles sont justes et épousent les chorégraphies avec une agilité des plus félines. La mise en scène originale de Trevor Nunn, vive et dynamique, est bondissante comme le sont chacun de ces tendres chats. On saluera la performance de William Da Silva Pedro, tout sourire, maîtrisant à la perfection la difficile chorégraphie de Magical Mr Mistofelees, qui nécessite une grande aptitude au ballet et à la gymnastique.

Des musiques éclectiques et des décors époustouflants

Musicalement, Andrew Loyd Weber associe chaque chat à un genre musical reflétant son caractère. La nuit nous entraîne ainsi dans un mélange éclectique où rock, jazz et musique pop, cohabitent avec des morceaux plus disco et quelques notes d’opéra, voir même un peu de rap. Le tout est emporté, avec brio, par l’orchestre de Graham Hurman, qui opère depuis la coulisse. Le fameux Memory, immortalisé par Babara Streisand et Elaine Paige, ici interprété avec intensité par Prisca Demarez, fait toujours son effet. Dès les premières mesures, la chanson plonge la salle dans un mutisme proche du recueillement.

Les décors et costumes quant à eux sont somptueux. La scène du théâtre a été transformée en une immense décharge : carcasse de voiture, cuisinière abandonnée, pneus, cartons et bouteilles recouvrent le sol et les murs jusqu’à envahir la salle. Dans cette configuration, le public a très vite l’impression d’être au milieu du bal et les chats-comédiens se meuvent au plus près des spectateurs, parfois même se mêlent à eux. A l’entracte d’ailleurs, petits et grands peuvent même monter sur scène pour une photo “câline” dans les bras du grand Deuteronome.

Résolument moderne, cette version londonienne, adaptée en français par Nicolas Nebot et Ludovic-Alexandre Vidal, n’a rien perdu de la fantaisie, ni des jeux de mots, de l’originale. Et ce beau et grand spectacle nous rappelle sans cesse pourquoi nous adorons tant nos facétieuses boules de poils.

>> Réservez d’ores et déjà vos billets pour le spectacle Cats au théâtre Mogador, et sur Ticketac.com.

Partager
Share Button
4 Comments Post a comment
  1. Jackson #

    Bonjour,

    Quelle est la date exacte de la fin des représentations Cats ?
    sur votre site c’est au 10/01/16 et sur le site billetterie de la fnac c’est marqué du
    20/9/15 au 05/07/16 ?

    BAV

    octobre 12, 2015
    • Bonjour Monsieur,

      Pour l’instant, les dates disponibles à la vente sont celles indiquées sur notre site.

      J’espère avoir répondu à votre question.

      L’Equipe Ticketac.

      octobre 13, 2015
  2. GRARD #

    bonjour , en raison des récents événements, y a t’il prolongation de prévue ??
    Le site de réservation marque tout le mois de janvier ?? Merci

    novembre 27, 2015
    • BB-Blondy
      BB-Blondy #

      Bonjour ! Cats, la comédie musicale, est prolongée jusqu’au 31 mars 2016. Le plan Vigipirate a été renforcé et les portes du théâtre ouvrent 1h avant les représentations.

      décembre 1, 2015

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS