Skip to content

Les Fourberies de Scapin au Théâtre Michel

Parmi les immanquables du répertoire théâtral français, la célèbre pièce Les Fourberies de Scapin a une place bien particulière. Créée, assez rapidement, par Molière en 1671, au Théâtre du Palais Royal, elle n’obtient pas immédiatement un grand succès public. A la croisée de la farce et de la comédie psychologique, elle est pourtant aujourd’hui l’une des créations du maître les plus appréciées et les plus jouées ! Cette saison, elle est à l’affiche de trois théâtres parisiens dont le mythique Théâtre Michel, sur une mise en scène excellente de Jean-Philippe Daguerre. Incontournable !

Scapin n’a pas pris une ride !

 

les fourberies de scapin blog image dans le texteMolière, avec Les Fourberies de Scapin, signe l’une des ses plus grandes réussites. Et si ses contemporains ont critiqué le coté populaire de l’intrigue ou l’exagération des personnages, l’auteur le plus célèbre du théâtre français réalise ici une oeuvre complète et drôle dans laquelle l’amour est au centre du débat. En l’absence de leurs pères partis en voyage, Octave, fils d’Argante et Léandre, fils de Géronte, se sont épris de deux femmes. L’un s’est marié en secret avec Hyacinte, une jeune fille pauvre et de naissance inconnue, tandis que le second est tombé éperdument amoureux de la « jeune Égyptienne » Zerbinette. Au retour d’Argante, Octave, très inquiet de la réaction paternelle à l’annonce de son union, implore le secours de Scapin, valet de Léandre. Celui-ci s’engage à tout arranger par ses mensonges et ses manigances (ses fourberies) et il imagine de soutirer aux deux pères l’argent nécessaire pour faire triompher l’amour et la jeunesse…

Après avoir enchaîné les succès au Théâtre Michel avec les chefs-d’oeuvre du répertoire classique, la compagnie du Grenier de Babouchka adapte avec brio Les Fourberies de Scapin grâce à une mise en scène dynamique et sans fausse note de Jean-Philippe Daguerre. Petit plus pour le jeune comédien Kamel Isker, parfait dans le rôle d’un Scapin virevoltant qui donne à la pièce son rythme endiablé !

Hommage au génie de Molière

Cette saison encore, les théâtres s’arrachent les pièces de Molière ! On retrouve notamment le Misanthrope à la Comédie Française. Sur une mise en scène moderne de Clément Hervieu-Léger, on découvre une nouvelle lecture, plus touchante, de la célèbre romance entre Alceste, le misanthrope et Célimène, son exact opposé. Et puis pour rester dans les classiques, L’Avare, actuellement à l’affiche au Théâtre Dejazet et mis en scène par Jean-Louis Martinelli. Dans le rôle-titre : le magistral Jacques Weber ! Voilà une des pièces événements de la rentrée… A ne pas manquer !

Le misanthrope L'Avare

>> Réservez dès maintenant vos places sur Ticketac.com

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS