Skip to content

Constellations : Marie Gillain au Petit Saint-Martin

Après un triomphe outre-manche et outre-atlantique, Constellations, la pièce a succès signée Nick Payne, s’installe au mythique Théâtre du Petit Saint-Martin. Sur les planches, découvrez un duo glamour irrésistible, Marie Gillain et Christophe Paou… On vous dit tout !

Constellations, de Londres à Paris

constellationsblog imgdansletexte

Nick Payne, jeune dramaturge et scénariste de talent (32 ans à peine) est l’une des valeurs montantes du théâtre britannique. Après If there is I haven’t found it yet, une première comédie dramatique sur une adolescente dépressive en surpoids (gratifiée du George Devine Award, en 2010), il crée Constellationsjouée en 2012 au Royal Court Theatre de Londres (couronnée meilleure pièce de l’année par le London Evening Standard, elle obtient également le fameux prix Harold Pinter). La pièce triomphe ensuite à Broadway, en 2015 avec, sur scène, le génial Jake Gyllenhaal (Donnie Darko, Zodiac, Night Call…) et Ruth Wilson.

Cette saison, au Théâtre du Petit Saint-Martin, c’est Elisabeth Angel-Perez (auteure et professeure de littérature anglaise à la Sorbonne) et Manuel Piolat-Soleymat (écrivain et critique dramatique), qui adaptent avec brio ce petit bijou d’écriture avec, à la mise en scène, Marc Paquien, à qui l’on devait déjà les sublimes reprises d’Antigone, de Jean Anouilh à la Comédie Française ou L’Heure espagnole de Maurice Ravel. Sur les planches, pour Constellations, un duo de charme, Marie Gillain et Christophe Paou (L’inconnu du Lac), qui nous plongent au coeur d’une histoire d’amour atypique entre Marianne, jeune astrophysicienne et Roland, apiculteur. La vie de couple est ici analysée sous toutes les coutures, les comédiens en dévoile sa beauté, ses travers et sa fin tragique, parfois… A voir !

Marie Gillain, le théâtre lui va si bien 

Au Théâtre des Célestins puis au Théâtre Hébertot, en 1995, Marie Gillain interprète, pour la première fois sur scène, Anne Franck, sous la direction du grand Pierre Franck. Depuis 4 ans au cinéma, la jolie belge enchaine les succès, Mon père, ce héros, aux côtés de Gérard Depardieu, Marie de Marian Handwerker, L’Appât de Bertrand Tavernier… L’expérience au théâtre est pourtant de courte durée puisqu’il faudra attendre 2002 et la pièce Hysteria, de Terry Johnson (mise en scène par John Malkovich, au Théâtre Marigny) pour la retrouver sur les planches dans le rôle d’une femme-enfant.

En 2014, c’est la consécration : Molière de la comédienne pour la célèbre Vénus à la fourrurede David Ives, mise en scène par Jérémie Lippmann, au Théâtre Tristan-Bernard. Marie Gillain y incarne la fascinante Vanda Jordan, une femme-fatale mystérieuse qui va faire tourner la tête de Thomas Novachek, metteur en scène new yorkais à la carrière peu florissante (joué par Nicolas Briançon, récemment, au Trianon). Comédienne solaire, trop rare au théâtre, Marie Gillain, revient cette saison, pour notre plus grand plaisir, au Théâtre du Petit Saint-Martin dans Constellations. A vos agendas !

constellationsblog imgbastextenew

© Fabienne Rappeneau

>> Retrouvez Marie Gillain et Christophe Paou, au Théâtre du Petit Saint-Martin, dans Constellations et réservez dès maintenant vos billets sur Ticketac.com

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS