Skip to content

Traine pas trop sous la pluie : Richard Bohringer à l’Atelier

Richard Bohringer, figure emblématique du cinéma français, comédien à la gouaille inimitable et au tempérament de feu, se produit, seul en scène, au mythique Théâtre de l’Atelier. Dans Traîne pas trop sous la pluie, dont il est également l’auteur et le metteur en scène, on redécouvre le personnage, un peu ours, tendre, émouvant, sincère et blagueur, pour une sublime parenthèse poétique. A voir !

Traîne pas trop sous la pluie, des maux sur le papier aux mots dits sur les planches

trainepastropsouslapluie blogtexteC’est en 2009 que Richard Bohringer publie Traîne pas trop sous la pluie, sorte de rendez-vous intimiste avec l’artiste et ses souvenirs, ses rencontres, ses amours, ses coups de sang, ses coups du sort, ses angoisses profondes même, bazardées, souvent, par sa soif insatiable de la vie. Un carnet de voyage en somme, dans lequel il se dévoile, un peu, avec l’humilité et l’humanisme qui le caractérise. Au gré des mots, des émotions, Monsieur Bohringer nous embarque dans un road-trip littéraire, poétique… On goûte à l’Afrique, on ressent le Sénégal, on dérive vers de vieux démons, l’alcool, l’ivresse, on brûle aussi de mélancolie mais l’espoir n’est jamais loin. Ce wanderer à la voix roque, au regard perçant et au sourire franc est d’une bienveillance touchante. Comme il reste homme de scène, il adapte, logiquement, ses errances sur planches, à L’Européen d’abord (en 2010), puis en Avignon et partout en France…

Cette saison, embarquez dans l’univers atypique du comédien et découvrez, au Théâtre de l’Atelier, une toile aux couleurs vagabondes, un terrain de jeu unique, sans limite, sans barrière, empreint de liberté, de désirs et de rires.

Richard Bohringer, parcours hors-norme d’un artiste entier

Artiste incontournable, infatigable, curieux de tout, à la fois acteur, réalisateur, chanteur ou écrivain, colore de son talent et de son franc parler légendaire, le paysage culturel hexagonal depuis plus de 55 ans. Fils d’un officier allemand et d’une jeune française, il est élevé par sa grand-mère à Épinay-sur-Seine. Amoureux des planches, il fait ses débuts au théâtre, à la fin des années 60, dans la pièce Les Girafes, produite par Claude Lelouch. Il se fait véritablement connaitre du grand public, en 1981, dans Diva, de Jean-Jacques Beineix et tourne ensuite avec les plus grands maîtres du cinéma français, de Claude Zidi à François Truffaut en passant par Jean-Pierre Mocky et Jean-Loup Hubert. On se souvient notamment du sublime Le Grand Chemin, pour lequel il obtient le César du meilleur acteur en 1988. De sa carrière à la télévision, il reçoit un 7 d’or du meilleur comédien pour Un homme en colère, en 1997.

Au théâtre, plus récemment, on a pu apprécier ses talents d’interprète dans la pièce historique d’Angela Dematté, J’avais un beau ballon rouge, au Théâtre de l’Atelier, où il partageait la scène avec sa fille, Romane. On y découvrait l’histoire émouvante de Margherita Cagol, dit Mara, compagne de Renato Curcio (fondateur des Brigades Rouges) qui vivait alors une relation fusionnelle avec son père… Ce qui fait (naturellement) écho aux deux comédiens, dans la réalité. Un régal !

richardbohringerblog imgbastexte

>> Réservez dès maintenant vos places sur Ticketac.com pour découvrir Richard Bohringer dans Traîne pas trop sous la pluie au Théâtre de l’Atelier.

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS