Skip to content

Blanche Gardin parle toute seule à la Nouvelle Seine

Aux amateurs d’humour noir, découvrez Blanche à la Nouvelle Seine ! Dans son nouveau spectacle Je parle toute seule, l’humoriste irrésistible broie du rire, ose tout, aborde des sujets délicats, met les deux pieds dans le plat et sautille pour que ça éclabousse ! Pas déprimante pour un sou (au contraire), la belle nous offre un one-woman-show décomplexée et moderne… Nous, on adore !

Le stand-up incisif et corrosif de Blanche Gardin 

 

blanchegardinnouvelleseineblog imgdansletexteBlanche Gardin, est naturelle… Naturellement drôle, franche, trash et caustique à souhait ! Dans Je parle toute seule, sur les planches mouvantes de la Nouvelle Seine (Péniche atypique au pied de Notre Dame), elle nous embarque dans un (tout nouveau) spectacle sincère, acerbe et hilarant (vraiment). Loin d’être un prétexte à la vulgarité gratuite, son ton débridé est, au contraire, le vernis qui sublime l’intelligence de ses textes. Des textes qui abordent des thèmes tels que le sexe, la mort, la maladie ou la solitude.

Après un diplôme de sociologie et quelques années dans la police (oui oui !), Blanche Gardin est repérée pour ses sketches vidéos, faits avec quelques amis (les Intermythos) avec qui elle tourne plusieurs épisodes pour M6. Elle est en suite sélectionnée par Kader Aoun pour faire partie du célèbre Jamel Comedy Club… C’est là qu’elle fait sa première expérience du stand-up (mademoiselle est gaga du génial humoriste américain Louis CK… Et ça se sent !) et qu’elle lance réellement sa carrière. En parallèle, elle participe à des projets télé (notamment la drôlissime série télé Working Girls, sur Canal+, avec Claude Perron, Laurence Arné et Alice Belaïdi) et cinéma (La guerre est déclarée, Le crocodile du Bostwanga) avant de créer son premier one-woman show : Il faut que je vous parle (un spectacle qu’elle avait déjà interprété à la Nouvelle Seine).

Pour la mise en scène, Blanche Gardin a fait appel à une amie d’enfance : la metteuse en scène, scénariste et comédienne Maïa Sandoz. Outre son travail de comédienne, celle-ci a récemment mis en scène Le Moche, Voir clair et Perplexe de Marius von Mayenburg.

« Je parle toute seule »… Pas vraiment Blanche, la salle est comble ! A la Nouvelle Seine, découvrez un one-woman pour rire de l’indicible, des sujets que l’on refoule et de ceux qui nous font peur. A croquer !

Crédits photo : Robert Jean-François / Modds

– 09

One-woman-show à gogo à la Nouvelle Seine

Autre one-woman show incontournable de la Nouvelle Seine : Déschnekée de Delphine Baril. Un spectacle à l’humour débridé qui voit se succéder une farandole de personnages fous, paumés, névrosés, drôles et poétiques. La sublime humoriste a débuté sa carrière aux côtés de Pierre Palmade, d’abord dans l’émission Made in Palmade, sur France 3, puis en incarnant sa sœur, dans le spectacle le Comique. Delphine Baril passe ensuite par La Baraque à frites, au Point-Virgule, un duo comique irrésistible avec Bruno Sanches (qui incarne Liliane dans la shortcom cultissime du Petit Journal, Catherine et Liliane, sur Canal+), mis en scène par Alex Lutz. Elle poursuit son parcours à la télévision (Scènes de Ménage, le Débarquement) avant de commencer l’écriture de Déschnékée, en 2013… Beau parcours !

delphinebarilnouvelleseineblog imgbastexte

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS