Skip to content

Maxime d’Aboville vous offre Une leçon d’Histoire de France

A cheval sur le printemps et l’été, le Théâtre de poche Montparnasse accueille Maxime d’Aboville qui présente la deuxième partie de sa pièce Une leçon d’Histoire de France. Sous forme de belles chroniques et de récits d’aventures palpitants, tels que les Mémoires de Saint-Simon ou encore les Trois Mousquetaires et la bataille de Marignan… Révisons nos classiques !

Maxime d’Aboville, prof particulier au Théâtre de Poche Montparnasse

 

unelecondhistoiredefrancepocheblog imgdansletexteAprès le succès, en 2010, de la première leçon, le comédien Maxime d’Aboville récidive avec une deuxième série de récits… Dans la pièce Une leçon d’Histoire de France, sur les planches du Théâtre de poche Montparnasse, le comédien émérite couvre près de deux siècles d’événements historiques incontournables, à l’identique d’un cours d’histoire passionnant ! Maxime d’Aboville tient le rôle d’un instituteur d’époque, aussi crédible qu’un véritable professeur face à une grande carte géographique et un public d’élèves/spectateurs.

En tant que comédien, il fut formé chez Jean-Laurent Crochet et se fait repérer lors de son interprétation d’une adaptation du roman de Bernanos : Journal d’un curé de campagne, en 2010 (pièce pour laquelle il sera nominé pour le Molière de la révélation théâtrale masculine). On se souvient également de son incroyable prestation dans The Servant, de Robin Maugham, qui lui valut de remporter le Molière de comédien dans un spectacle de théâtre privé en 2015. Plus récemment, il était à l’affiche de Par-delà les marronniers, au Théâtre du Rond-Point, avec Michel Fau et Hervé Lassïnce. A ne pas manquer, évidemment !

Egalement à l’affiche

Au Théâtre de Poche Montparnasse, la pièce Amok de Stefan Zweig, récolte un beau succès… Et c’est amplement mérité ! Après avoir déjà collaboré ensemble sur une pièce de Guy de Maupassant (La Paix du ménage), on retrouve avec plaisir Alexis Moncorgé et Caroline Darnay dans ce récit passionnant où un jeune médecin fuyant la Malaisie fait tout pour venir en aide à une mystérieuse femme. Nous avions découvert Alexis Moncorgé (petit fils de Jean Gabin) dans la pièce La Mouette, de Tchekhov, puis dans celle d’Emile Zola, Au Bonheur des Dames (pour laquelle il est nominé en 2015 pour le Molière de la révélation masculine). Caroline Darnay, qui signe ici la mise en scène, a déjà chorégraphié de nombreux spectacles (notamment des opéras bouffe d’Offenbach) et en a joué autant sur les planches ! A voir.

amokprolongationpoche2

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS