Skip to content

Michel Fau met en scène Brûlez-la ! au Théâtre du Rond-Point

Cette saison, le célèbre Théâtre du Rond-Point accueille la pièce Brûlez-la, de Christian Siméon, mise en scène par Michel Fau. Dans sa cellule en hôpital psychiatrique, Zelda retrace les grandes lignes de sa vie. Son récit échevelé dévoile une femme fantasque et indocile dont la créativité reste dans l’ombre de celle de son illustre époux… L’écrivain américain Francis Scott Fitzgerald.

De Fitzgerald à Siméon en passant par Fau

brulezlamichelfaublog imgdansletexteElle a été son grand amour, sa muse, son sujet d’analyse… Zelda Sayre, l’épouse excentrique de l’écrivain F. Scott Fitzgerald (auteur des cultissimes Gatsby le Magnifique, L’Envers du Paradis ou Tendre est la nuit) a influencé l’œuvre entière de son génie de mari. Couple iconique au cœur des Années folles, ils incarnent à merveille ce courant littéraire de l’entre-deux-guerres, que l’on appelle Génération perdue. Créatifs, jeunes, riches, audacieux, désinhibés de tout, aussi intenses dans leurs créations que dans les relations sentimentales, ils ondulent avec passion dans un quotidien extrême, connaissent l’abondance, les excès, la gloire autant que la dépression, la jalousie, l’alcoolisme et l’acrimonie. Zelda, diagnostiquée schizophrène en 1930, est internée six ans plus tard dans un hôpital psychiatrique de Caroline du Nord. Au Théâtre du Rond-Point, Christian Siméon imagine ses derniers instants tragiques – forcément – puisque la belle meurt, dans ce même hôpital, en 1948, emportée par les flammes d’un incendie…

Auteur enragé, sculpteur de mots (ou bien est-ce l’inverse ?) Christian Siméon retrouve l’immense Michel Fau, autour de cette pièce OVNI, pleine de vie, tragique et poétique à souhait qu’est Brûlez-la !. Les deux artistes s’étaient déjà croisés, en 1995, dans Hyènes ou le monologue de Théodore Frédéric Benoît, deuxième création théâtrale de Siméon, pour laquelle Michel Fau a reçu le Prix Gérard Philipe. Une saison bien remplie pour ce dernier qui, après avoir triomphé sur les planches et au cinéma, en compagnie de Catherine Frot, dans Fleur de Cactus et Marguerite (Molière de la comédienne et César de la meilleure actrice pour Catherine Frot cette année) signe également la mise en scène de Peau de Vacheavec Chantal Ladesou, et partage actuellement la scène avec Léa Drucker et Pascale Arbillot dans Un amour qui ne finit pasd’André Roussin, au Théâtre Antoine.

Comment rester Fair-Play au Théâtre du Rond-Point

A voir également au Théâtre du Rond-Point, Fair-Play, de et avec Patrice Thibaud, hommage drôle, piquant, corrosif au monde du sport et aux athlètes en herbe. Après s’être longtemps produit au sein de compagnies théâtrales, dont la célèbre famille Deschamps et Makeïeff et après un passage télévisé (superbe) chez les Deschiens, puis dans l’émission de Stéphane Bern 20h10 pétante, sur Canal Plus, Patrice Thibaud s’est tourné vers le spectacle solo décalé avec Cocorico, en 2008, puis Jungles, au Théâtre National de Chaillot en 2011. Si vous voulez gigoter des zygomatiques, tout en finesse, c’est cette pièce qu’il vous faut !

fairplayblog imgdansletexte

Brûlez-la et Fair-Play, deux univers diamétralement opposés portés par des acteurs qui dévoilent avec talent les facettes de l’âme humaine. On en ressort enrichi… Et content !

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS