Skip to content

Olivier Py met en scène Verdi à l’Opéra Bastille

Avis aux mélomanes avertis, aux amoureux transi de thèmes aériens comme aux curieux avides de spectacles culturels fabuleux, Aïda, l’une des œuvres majeures de Giusseppe Verdi est présentée sur la scène mythique de l’Opéra Bastille. Sur une mise en scène, brillante, d’Olivier Py, les fameuses trompettes vont résonner avec panache !

Aïda, l’Egypte antique à l’Opéra Bastille

aidablog imgdansletexteEn 1867, Giuseppe Verdi vient tout juste de vivre un cuisant échec. Don Carlos, son opéra en cinq actes créé à l’Opéra de Paris, sur un livret de Joseph Méry et Camille du Locle, n’a pas reçu le succès escompté. L’illustre compositeur italien déjà réticent à l’idée de présenter à nouveau l’une de ses œuvres dans notre belle capitale (la mise en place des Vêpres siciliennes, en 1855, pour l’exposition universelle, avait été un fiasco) est infiniment déçu par le fonctionnement interne et la ligne artistique de « la Grande Boutique ». Il refuse de nombreuses commandes avant de finalement accepter, enthousiaste, le livret d’Aïda proposé entêtement par Camille du Locle (alors directeur de l’Opéra Comique). Sous la direction du grand chef d’orchestre Giovanni Bottesini et dans une version italienne d’Antonio Ghislanzoni (l’intrigue initiale est signée François Auguste Ferdinand Mariette, un célèbre egyptologue français), cet opéra en quatre actes est créé à l’Opéra Khédival du Caire (construit pour l’occasion) en décembre 1871… Triomphe immédiat !

Véritable opéra archéologique,  on y découvre les passions et les tourments d’Amnéris, fille du roi d’Égypte et de son esclave éthiopienne, Aïda. La première tombant amoureuse du général Radamès, lui même épris de la belle Aïda… Une intrigue politique et sentimentale, tragique et poétique à souhait qui plonge le spectateur dans un Memphis d’époque, magnifié par une scénographie grandiose (méticuleusement pensée selon les conseils et les croquis de Mariette).

Cette saison, à l’Opéra Bastille la mise en scène est confiée à un expert en la matière, Olivier Py, artiste multi-talents, dramaturge reconnu, habitué à l’univers de Verdi pour avoir déjà monté La Force du Destin (La forza del destino), en 2012 à Francfort, Le Trouvère (Il trovatore) à l’Opéra d’État de Bavière l’année suivante et… Aïda, en 2013, à l’Opéra de Paris. Un spectacle événement, donc, que les plus chanceux savoureront une nouvelle fois avec passion !

Egalement à l’affiche : La Traviata

Verdi est à l’honneur à l’Opéra Bastille ! En plus des trompettes d’Aïda, découvrez le grand opéra romantique, La Traviata, inspiré du roman d’Alexandre Dumas (fils), La Dame aux camélias. La mise en scène est ici signée Benoît Jacquot, réalisateur (entre autres) du film Pas de scandale, en 1990, avec Isabelle HuppertFabrice Luchini et Vincent Lindon et du sublime Les Adieux à la Reine, en 2012, avec Léa Seydoux, Diane Kruger et Virginie Ledoyen (César du meilleur film et du meilleur réalisateur). A la baguette, on retrouve le grand chef d’orchestre italien Michele Mariotti, Directeur Musical du Teatro Comunale de Bologne formé à l’Accademia Musicale Pescarese. Soirée magique à l’horizon !

traviata

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS