Skip to content

Festival Chopin : musique classique au Parc de Bagatelle

Ouf, les beaux jours reviennent ! L’occasion pour les mélomanes en tout genre de se dégourdir les oreilles et de profiter pleinement des douceurs estivales. Pour sa 33ème édition, le célèbre Festival Chopin met à l’honneur les lauréats des grands concours internationaux de piano. Le cadre – sublime – reste le même: l’Orangerie du Parc de Bagatelle, à Paris.

Des lauriers pour Chopin

festivalchopinblog imgdansletexteEvénement musical incontournable, le Festival Chopin rassemble, depuis 1983, les musicophiles avertis, les amoureux de classique autant que les curieux, autour de l’oeuvre immense du célèbre compositeur romantique et pianiste virtuose, qui a donné son nom à la manifestation. Si l’été dernier l’art léger et subtil du Prélude a papillonné joyeusement dans l’enceinte magnifique de l’Orangerie du Parc de Bagatelle, cette année, le festival a décidé de promouvoir les nouveaux talents du piano, les génies en herbe, qui ont brillé, récemment, sur des scènes prestigieuses, dans les plus grands concours internationaux.

C’est d’ailleurs Seong-Jin Cho, jeune prodige coréen (17 ans à peine), 1er prix 2015 du Concours Frédéric Chopin, de Varsovie (une institution du genre), qui aura l’honneur d’inaugurer cette 33ème édition en reprenant Chopin (évidemment), Mozart et Schubert.

Vous découvrirez également, lors des inévitables concerts aux chandelles, l’excellent trio Les Esprits, avec Adam Laloum (piano), Mi-Sa Yang (violon) et Victor Julien-Laferrière (violoncelle), tous trois récompensés dans de nombreux concours (comme le Yehudi Menuhin, le Maria Canals de Barcelone ou le Concours Clara Haskil), Nicolas Dautricourt et Momo Kodama, la plus jeune lauréate du Concours ARD de Munich ou l’inénarrable Pascal Amoyel, « Révélation soliste » au Victoire de la musique 2005 et véritable virtuose du piano. Récemment, il présentait sur les planches parisiennes son spectacle Le jour où j’ai rencontré Franz Liszt, succès lumineux au Théâtre du Ranelagh.


Un week-end à Bagatelle

Idéal pour une parenthèse en amoureux dans un lieu unique ou une sortie culturelle et ludique en famille, le Festival Chopin présente également des récitals le week-end. Au programme, un tout jeune artiste russe né en… 2001 ! Alexander Malofeev, pianiste surdoué, s’est déjà produit au Théâtre du Bolchoï, à Moscou, à l’Opéra Galina Vishnevskaya, au Centre international des Arts de la Scène et dans plus de 9 pays. Dans l’Orangerie du Parc de Bagatelle, il interprétera Stravinski, Rachmaninov et Chopin (Premier et Deuxième Scherzos). Autre génie du clavier, Louis Schwizgebel, formé (entre autres) à la Juilliard School de New York et à la Royal Academy of Music de Londres, avec Pascal Nemirovski. Il a déjà 5 albums à son actif (pour le label Aparté – Harmonia Mundi) dont le dernier (les Concertos n° 2 et n° 5 de Saint-Saëns), en 2015, a été enregistré avec le BBC Symphony Orchestra… Rien que ça ! Un festival qui s’annonce riche en belles découvertes et poétique à souhait. A ne pas manquer !

festivalchopinblog imgdansletextebas

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS