Skip to content

La Troupe à Palmade : Cousins comme cochons au Splendid

Une comédie musicale parodiée, un vaudeville détourné, un boulevard moderne détonant… Cousins comme cochons, la dernière douceur théâtrale signée Nicolas Lumbreras, brise les codes, affole les zygomatiques en misant sur l’atypique. La Troupe à Palmade excelle, une nouvelle fois, dans l’art de la comédie légère, sans pour autant tomber dans la facilité. Un délice !

Cousins comme cochons, la farce musicale de La Troupe à Palmade

 

cousinscommecochonsblogMonsieur Félicien de Tartasse a ses petites habitudes… Tous les mercredis après-midi, réglé comme une horloge, il part à la chasse, délaissant pour un temps la demeure conjugale. Sans vergogne, sa femme Lucienne en profite pleinement pour y inviter son bel amant (fauché et profiteur, évidemment) Adéome Largent. Seulement voilà, ce jour-là, exceptionnellement, le mari cocu rentre deux heures plus tôt, un énorme sanglier sous le bras… Branle-bas de combat chez les Tartasse, il va falloir cacher le galant !

Comédie jubilatoire idéale pour se détendre – sans prise de tête – cette été, Cousins comme cochons reprend avec brio les codes classiques du vaudeville et du boulevard, avec ce je-ne-sais-quoi « made in Palmade« , qui fait du bien et rassérène. Le fameux « ciel mon mari » est ici joué à l’extrême, façon comédie musicale déjantée par huit comédiens talentueux.

On retrouve notamment, sur les planches du Splendid, Emmanuelle Bougerol (Molière de la Révélation Théâtrale pour Les Muses orphelines, en 2005), excellente dans le rôle de Zézette, en 2014, lorsque la Troupe à Palmade avait revisité Le Père Noël est une ordure. A ses côtés (en alternance) dans Cousins comme cochons, Christophe Canard ou Serge Da Silva (récemment à l’affiche de la Gueule de l’emploi, dont il était également auteur, au Mélo d’Amélie) et la sublime Constance Carrelet que l’on a déjà pu voir dans la pièce Arsène Lupin, de Delphine Piard, avec Aurélien Rondeau, au Théâtre Michel.

Egalement à l’affiche du Splendid

Décidément, cet été, le Splendid nous gâte ! En plus de la comédie « vaudevillo-boulevardo-musicale » Cousins comme cochons, découvrez Les Darons une pièce humoristique dans laquelle on retrouve des habitués du petit écran… Fred Bianconi, d’abord, génial dans la série Engrenages, sur Canal Plus, puis Frédéric Bouraly, le célèbre José de Scènes de ménages, sur M6, ou encore Luc Sonzogni (Thé ou Café), Emmanuel Donzella et Olivier Mag (En famille) ! Au programme, des chansons, des sketches, de l’impro, bref : un show irrésistible à voir seul ou à partager entre amis !

lesdaronsblog

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS