Skip to content

Olivier de Benoist, nouveau spectacle au Point-Virgule

Le meilleur remède contre la grisaille estivale, c’est le tout nouveau one-man show d’Olivier de Benoist, au Point-Virgule ! L’humoriste révélé dans l’émission de Laurent Ruquier, On ne demande qu’à en rire, sur France 2, remet le couvert avec 0/40 ans, un spectacle dans lequel il fait le bilan et règle ses comptes avec… lui-même !

La vie commence à 40 ans

 

olivierdebenoistblog imgdansletexteIl fait partie, avec Jérémy Ferrari, Arnaud Tsamère ou Florent Peyre (actuellement à l’affiche de Franchise Obligatoire, au Théâtre de la Renaissance), de la génération ONDAR, une joyeuse ruche foisonnante d’humoristes talentueux glanant, ça et là, des comédies légères, des spectacles burlesques ou des one-man shows satiriques. Il se range d’ailleurs volontiers dans cette dernière catégorie, Olivier de Benoist, artiste acerbe, caustique en diable, la plume toujours prompte à malmener la gent féminine… Mais c’est pour mieux l’aimer, sans doute, puisque ce père de famille rémois, ours bourru et provocateur dans Haut Débit (puis Très haut débit et Très très haut débit, en 2008), gentleman maladroit dans Fournisseur d’Excès (en décembre dernier, notamment, à la Cigale), tourmente également les hommes !

Dans 0/40 ans, au Point-Virgule (avant d’enchaîner, à la rentrée, au Café de la Gare) monsieur fait le point sur 40 ans d’existence… Selon lui, le constat est accablant : il ne lui est strictement rien arrivé ! Sur les planches, Olivier de Benoist se renouvelle, se réinvente et s’imagine une belle crise de la quarantaine, à grands coups de situations loufoques. A voir !

Egalement à l’affiche

Cet été, au Point-Virgule, il y aura de la testostérone ! Jérémy Charbonnel, nouveau talent du rire hexagonal, déjà vu, au cinéma, dans le film Cloclo, de Florent Emilio-Siri, aux côtés de Jérémie Renier et Benoît Magimel, présente L’Homme moderne. Pour son deuxième spectacle, aussi déjanté que le premier (L’Homme idéal ou juste un gros connard ?, joué au Théâtre de la Contrescarpe et au Théâtre Le Bout), le jeune homme réunit un florilège de personnages hauts en couleur. Irrésistible !

jeremycharbonnelpointvirguleblog

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS