Skip to content

Anne Bouvier met en scène Le Grand déballage à la Boussole

Cet automne, au Théâtre la Boussole, découvrez Le Grand Déballage, l’histoire d’une écrivaine à succès qui commence à perdre son inspiration et son public. Son éditeur la somme alors d’écrire son autobiographie, un exercice qui va la mettre face à un véritable dilemme… Une pièce de Sébastien Blanc et Nicolas Poiret et mise en scène par Anne Bouvier.

Le Grand déballage au Théâtre la Boussole

 

14719552701794_photo_hd_29631Louise Delande, écrivaine professionnelle spécialisée dans les romans à l’eau de rose est dans l’impasse. L’inspiration ne vient plus et le public se désintéresse massivement de ses œuvres. Son éditeur exige alors qu’elle écrive son autobiographie. Cette requête soulève plusieurs questions : Quels éléments de sa vie dévoiler et lesquels laisser dans l’ombre ? Doit-elle se cantonner aux faits ou broder autour de la réalité ? Un pitch audacieux qui permet d’aborder la thématique de l’intimité, de la vie publique, mais aussi du succès et de tout ce que l’être humain est prêt à faire pour l’obtenir.

Dans le rôle principal, on retrouve Linda Chaïb-Prévost, actrice polyvalente que l’on a pu déjà voir, au cinéma, dans D’une pierre deux coups, de Fejria Deliba et sur les planches (son terrain de jeu favori) sous la direction de François Rancillac dans Zoom ou, plus récemment, dans Le Roi s’amuse, de Victor Hugo, aux côtés de Denis Lavant et Vincent Dedienne. Au Théâtre de la Boussole, elle partage la scène avec Pascal Zelcer, qui incarne l’éditeur. En presque trente ans de carrière, il a joué avec des réalisateurs illustres comme Michel Pingault, Marc Dugowson ou encore Sandrine Righesci (dans Dracula, d’après Bram Stoker).

C’est l’excellente Anne Bouvier qui monte et met en scène Le Grand Déballage. Après avoir fait ses débuts sur les planches dans Ruy Blas, en 1997, elle joue dans plusieurs pièces du répertoire classique comme Le livre de Job (sur une mise en scène de Mercoyrol), ou Les Liaisons dangereuses, par Philippe Faure. En 2005, elle s’essaye pour la première fois à la mise en scène avec Terminus de Hadrien Raccah. Plus récemment, on lui doit le beau succès du Chant des oliviers puis Darius, en 2016, au Festival Off d’Avignon. Comédienne hors pair elle obtient, cette année, le Molière de la comédienne dans un second rôle pour Le Roi Lear, avec Michel Aumont. On la retrouve également, cette saison, aux côtés de Chantal Ladesou, dans Peau de Vache, de Barillet et Grédy, au Théâtre Antoine. A voir !

Don Quichotte, également à l’affiche

Autre comédie à l’affiche du Théâtre la Boussole, Don Quichotte ou presque, de et mis en scène par Francisca Rosell. Au programme, une version moderne des aventures du célèbre chevalier de la Mancha et de son fidèle écuyer Sancho Panza. S’ils sillonnent toujours les routes d’Espagne en quête d’actes héroïques pour impressionner la belle Dulcinée, leurs nouvelles aventures sont cependant bien plus déjantées que les anciennes… On y sent l’influence brillante des Monthy Python ou de Kaamelot avec des références croquantes à l’actualité. C’est Bruno Argence qui joue le rôle de Don Quichotte et Dominique-Pierre Devers celui de Sancho Panza. A vos agendas !

14690244862289_photo_hd_27970

>> Réservez vos places sur Ticketac.com

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS