Skip to content

Isabelle Carré et Patrick Chesnais au Théâtre du Rond Point

A l’approche des élections présidentielles de 2017, Marie NDiaye (prix Goncourt, en 2009, pour son sublime roman, Trois Femmes puissantes) nous plonge au cœur d’une intrigue politique croustillante… Au Théâtre du Rond-Point, la rentrée prochaine, Honneur à notre élue, mettra aux prises Isabelle Carré et Patrick Chesnais, dans une mise en scène de Frédéric Bélier-Garcia. On vous dit tout !

Honneur à notre élue

honneuranotreelueblog-imgdansletexteLa pièce, sous-titrée « C’est pourquoi il faut réfléchir différemment », se veut une critique féroce du système électoral : Notre Élue, Madame le Maire, un exemple irréprochable de probité, a remporté la mairie contre l’Opposant. Depuis, celui-ci attend l’heure de la vengeance, jusqu’à trouver le « truc franchement dégueulasse » qui fera la différence au moment des élections.

Composée par Marie NDiaye comme un conte politique, la pièce entend interroger la figure du politique, ses parts d’ombre et ses compromissions nécessaires, et trouvera naturellement une résonance particulière en cette année d’élections et dont le titre Honneur à notre élue montre bien toute l’ironie ! Notre Élue aura les traits angéliques d’Isabelle Carré, consacrée pour ses collaborations avec Zabou Breitman au théâtre (elle a notamment reçu un Molière, en 2004 pour L’Hiver sous la table, de Roland Topor) et au cinéma (César de la meilleure actrice pour Se souvenir des belles choses, en 2003), tandis que l’Opposant arborera le visage plus torturé de Patrick Chesnais qui, outre son immense carrière cinématographique, a aussi joué les plus grands auteurs au théâtre, de Molière à Harold Pinter, en passant par une excellente adaptation du Souper, de Jean-Claude Brisville, en 2015. Récemment il partageait la scène avec Evelyne Buyle, au Théâtre Montparnasse dans Une famille modèle et L’Invité.

C’est par fidélité à Marie NDiaye, dont il avait mis en scène Hilda en 2002, que Frédéric Bélier-Garcia a souhaité créer Honneur à notre Élue, au Théâtre du Rond-Point, qu’il connaît bien pour y avoir déjà monté (entre autres) Une Nuit Arabe, Le Mental de l’Equipe ou encore Perplexe, en 2013, avec Valérie Bonneton et Samir Guesmi. A voir !

Fellag au Théâtre du Rond-Point

A découvrir également, la rentrée prochaine, au Théâtre du Rond-Point, Bled Runner, le dernier spectacle de Fellag, le génial et délirant artiste algérien qui tente, inlassablement, de désamorcer par le rire et l’absurde tous les clichés, les poncifs et les peurs qui hantent notre société moderne. Idéal pour se détendre et rire un bon coup !

fellagrondpointblog

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS