Skip to content

La Reine de Beauté de Leenane avec Catherine Salviat et Grégori Baquet

Cette saison, direction la belle, verte et sauvage Erin, au Théâtre Lucernaire, avec La Reine de beauté de Leenane. Écrite par Martin McDonagh, cette comédie noire grinçante est un petit bijou théâtral, poignant et ciselé, porté avec brio sur les planches par Catherine Salviat, Sophie Parel, Grégori Baquet et Arnaud Dupont… A voir !

La Reine de Beauté de Leenane, comédie noire au Lucernaire

 

lareinedebeautedeleeanelucernaireblogDans le petit village perdu de Leenane, en plein cœur de l’Irlande, deux femmes vivent ensemble, enfermées dans leur petite maison… Mag, la mère, une vieille acariâtre aigrie et détestable, garde captive sa fille Maureen, quarantenaire, toujours vierge et célibataire, qui ne rêve que d’amour et de liberté. L’arrivée inespérée de Pat Dooley va offrir à Maureen une dernière opportunité de saisir sa vie, de quitter le pays et déclencher, de facto, la fureur de la mère, prête à tout pour empêcher le départ de sa fille.

Martin McDonagh, génial dramaturge anglo-irlandais à qui l’on doit (entre autres) le succès du film Bons Baisers de Bruges, avec Colin Farrell, Ralph Fiennes et Brendan Gleeson, teinte toujours ses œuvres d’un humour noir corrosif et piquant ! Dans La Reine de Beauté de Leenane, son premier vrai succès (la pièce a été nommée au Tony Awards, en 1998, dans la catégorie meilleure performance scénique), il aborde le thème des relations mère-fille, la difficulté à laisser partir ses enfants et les liens toxiques que cela peut créer.

Sur les planches, on retrouve l’excellente Catherine Salviat, parfaite, dans le rôle de Mag. Cette sociétaire honoraire de la Comédie Française joue aussi bien pour le théâtre que pour la télévision et le cinéma… En 1988, elle a obtenu le Molière de la meilleure comédienne dans un second rôle pour Dialogue des Carmélites de Georges Bernanos et a aussi été décorée de l’Ordre national du Mérite et chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres ! Sophie Parel, également à la mise en scène au Lucernaire, incarne sa fille, Maureen. Comédienne polyvalente, on a pu aussi bien la voir au cinéma dans Reste-t-il du jambon? et Madame Irma, de Didier Bourdon, qu’à la télévision dans la série Platanes d’Eric Judor, ainsi qu’au théâtre dans les classiques de Tchekhov, La Demande en Mariage et L’Ours. Enfin, dans le rôle de Pat Doolel, on découvre un Grégori Baquet, au sommet de son talent ! Molière de la révélation masculine pour la pièce Un obus dans le cœur, en 2014, on a récemment pu le voir dans Les Cavaliers, au Théâtre la Bruyère, la saison dernière et dans Inconnu à cette adresse, en 2015. Outre ses activités de comédien, il est aussi chanteur et musicien et a joué le rôle de Benvolio, pendant quatre ans, dans la pièce Roméo et Juliette ! Une distribution lumineuse, donc, pour un spectacle saisissant… A ne pas manquer !

Balade avec Hugo dans Pyrénées ou le voyage de l’été 1843

Des terres normandes à Montevideo avec Le Voyage en Uruguay, écrit par Clément Hervieu-Léger (qui met également en scène, cette saison, Le petit maître corrigé, de Marivaux, à la Comédie Française), de Bordeaux à Pampelune avec Pyrénées ou le voyage de l’été 1843de Victor Hugo, en cette nouvelle rentrée théâtrale, le Lucernaire vous fait voir du pays ! Dans cette dernière pièce, on prend la route avec l’illustre auteur de Notre Dame de Paris et Hernani, le long de la côte atlantique française jusqu’au nord de l’Espagne… Hugo, accompagné de sa maîtresse Juliette Drouet, célèbre les splendides paysages qu’il traverse, décortique avec humour les petites habitudes des personnes qu’il rencontre et s’interroge sur son passé. Les carnets que l’écrivain a compilé, kilomètre après kilomètre, devaient donner lieu à la publication d’un journal de voyage, malheureusement un événement tragique va mettre fin au périple. Sylvie Blotnikas se charge ici de l’adaptation pour le théâtre et de la mise en scène de ce journal, tandis que pour incarner son narrateur, on retrouve le talentueux et charismatique Julien Rochefort. L’occasion de découvrir une facette moins connue de l’un des plus grands hommes de plume du XIXème siècle !

pyreneeslucernaireblog-imgdansletexte

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS