Skip to content

Thomas Solivéres dans Venise n’est pas en Italie

Cette saison, découvrez la toute nouvelle pièce du génial Ivan Calbérac, Venise n’est pas en Italie, adaptée de son tout premier roman éponyme. Au Théâtre des Béliers Parisiens on prend la route, en caravane, direction la belle Cité des Doges, avec le talentueux Thomas Solivéres, pour un voyage initiatique délirant…

Venise n’est pas en Italie mais au Théâtre des Béliers Parisiens

 

venisenestpasenitalieblog-imgdansletexteEmile est un ado de 15 ans comme les autres… Enfin pas tout à fait ! Sensible, drôle, précoce, complexé par son physique, trop couvé par des parents envahissants (sa mère lui teint les cheveux en blond depuis toujours parce qu’elle trouve qu’il est « plus beau comme ça »), il peine à trouver sa place et se pose mille questions sur son avenir, sur le bonheur et sur la vie en général… Il va faire la rencontre de Pauline, une beauté fatale, violoniste, d’un milieu clairement supérieur au sien, dont il va tomber follement amoureux. Celle-ci l’invite à la rejoindre à Venise, où elle doit se produire en concert. N’écoutant que ses émotions, le jeune homme s’empresse de prendre la route, mais il n’est pas tout seul… Toute la famille embarque avec lui, pour un road trip burlesque et déjanté à souhait, vers la ville des amoureux !

Après le brillant succès de L’Etudiante et Monsieur Henri, en 2012 au Petit Théâtre de Paris (puis au cinéma, en 2015, avec Claude Brasseur) et le triomphe, la saison dernière, d’Une Famille Modèle, au Théâtre Montparnasse, avec Patrick Chesnais et Evelyne Buyle, Ivan Calbérac remet le couvert cette année avec Venise n’est pas en Italie, une adaptation survitaminée, sur les planches, de son premier roman.

L’auteur inspiré a misé sur le talent et l’énergie du jeune comédien Thomas Solivéres pour incarner le premier rôle. Révélé au grand public dans le film culte Intouchables, aux côtés d’Omar Sy et François Cluzet, il est également l’une des figures de proue de la série VDM, sur NT1. Côté théâtre, il a notamment joué dans la comédie irrésistible Ados, véritable phénomène chez nos jeunes (cette saison au Grand Point-Virgule)… A vos agendas, donc !

Egalement à l’affiche : Le Porteur d’Histoire

Pièce poétique, atypique, idéale pour les amateurs d’aventures romanesques, Le Porteur d’Histoire, d’Alexis Michalik (à qui l’on doit également le sublime Cercle des Illusionistes) est un petit bijou théâtral, unique en son genre ! Molière de l’auteur et Molière de la meilleure mise en scène en 2014, cette fable moderne aux allures de film fantastique nous embarque dans un voyage onirique, à travers les époques, à la recherche d’un mystérieux trésor… A (re)voir !

leporteurdhistoirebeliersblog

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS