Skip to content

Samson et Dalila voyage féérique à l’Opéra Bastille

Attention spectacle événement ! Cette saison, au mythique Opéra Bastille et après 25 ans d’absence, (re)découvrez l’incroyable chef d’oeuvre du génial compositeur Camille Saint-Saëns, Samson et DalilaSur une mise en scène lumineuse du jeune vénitien Damiano Michieletto, on craque pour cette adaptation moderne et minimaliste. Incontournable !

Samson et Dalila, un classique intemporel

samsonetdalilablog-imgdansletexteElle n’avait pas été jouée en France depuis un quart de siècle… Cocorico, Samson et Dalila, le célèbre opéra romantique envoûtant de Camille Saint-Saëns (l’éminent compositeur du Carnaval des animaux et de La Danse Macabre) entendue, pour la première fois sur scène, en 1877 au Théâtre national allemand (anciennement appelé le théâtre de la Cour grand-ducale) est de retour, cette saison, à l’Opéra Bastille !

Union conjugale malheureuse par excellence, on redécouvre – avec bonheur – l’histoire biblique tragique de l’athlétique Samson, à qui Dieu a fait don d’une force monumentale… Incapable de résister au charme féminin, celui-ci se laisse ensorceler par la belle Dalila, qui cherche par tous les moyens à connaitre le secret d’une telle puissance physique. Samson trahit, il perd son pouvoir et est livré à ses ennemis. Après le triomphe du Barbier de Séville, en 2014, à l’Opéra Bastille, le talentueux metteur en scène Damiano Michieletto et toute son équipe s’attaque ici à un véritable monument de la musique française (l’un des opéras français les plus connus au monde avec Carmen, de Bizet et Faust, de Gounod)  ! Sous la direction du célèbre chef d’orchestre suisse Philippe Jordan (directeur musical de l’Opéra national de Paris), on retrouve la mezzo soprano Anita Rachvelishvili, révélée à la Scala de Milan, en 2009, dans le rôle-titre de Carmen et Aleksandrs Antonenko, le ténor émérite qui avait déjà incarné Samson, au Grand Théâtre de Genève. A ne pas manquer !

Offenbach également à l’honneur à l’Opéra Bastille

Décidément, l’Opéra Bastille nous gâte ! Toujours sous la baguette de Philippe Jordan, laissez-vous tenter par une version grandiose des Contes d’Hoffmann… Entre féerie, magie et scènes drolatiques, l’opéra lyrique d’Offenbach (créé en 1881) ne prend décidément aucune ride, porté par la mise en scène moderne et inspiré du grand Robert Carsen (Prix du Syndicat de la critique en France à trois reprises). Sur les planches, c’est Ramón Vargas qui prêtera sa voix au poète allemand (en remplacement de Jonas Kaufmann, initialement prévu), aux côtés de Nadine Koutcher (Olympia), Kate Aldrich (Giulietta) et Ermonela Jaho (Antonia). A voir !

lescontesdhoffmanoperabastille2

>> Découvrez l’ensemble des spectacles de danse ou d’opéra de la saison et réservez dès maintenant vos places sur Ticketac.com !

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS