Skip to content

Jacques Gamblin, passion jazz au Théâtre de l’Atelier

« Le vague de la musique se prête à tous les mouvements de l’âme » écrivait la baronne de Staël-Holstein… Pour Jacques Gamblin, cette saison au Théâtre de l’Atelier, le « vague » devient torrent et les mouvements syncopés l’emportent dans un bien bel univers ! Découvrez, sans tarder, Ce que le Djazz fait à ma Djambe.

Ce que le Djazz fait à ma Djambe

cequeledjazzgamblinateliernewAprès avoir joué à l’équilibriste poète, jongleur de mots, dans le burlesque Tout est normal mon cœur scintille, au Théâtre du Rond Point (sur une mise en scène d’Anne Bourgeois), après avoir sublimé l’esprit sportif, aux côtés du danseur Bastien Lefèvre, dans 1 heure 23’ 14’’ et 7 centièmes, au CentquatreJacques Gamblin, artiste aventurier, s’offre un voyage au pays du beat, du groove et du rythme binaire !

Sur des compositions et arrangements du célèbre pianiste Laurent de Wilde (pionnier de la révolution électronique, Prix Django-Reinhardt et Victoire de la musique du nouvel artiste jazz, en 1998), Gamblin – solaire – slame, déclame, danse, improvise ! Lui, qui avoue avoir arrêté le piano à douze ans pour se mettre à la guitare (« l’instrument roi pour séduire les gonzesses ») réalise ici un OVNI théâtral à la croisée des genres, un freestyle génial, drôle et électrique, une ode sincère à sa muse idéale, miss Lady Jazz.

En accord parfait, sur les planches, avec le de Wilde Sextet (composé, entre autres, de Donald Kontomanou, Alex Tassel et DJ Aléa), le comédien émérite, révélé au cinéma par Lelouch, dans Il y a des jours et des lunes et Tout ça… pour ça !, prend – assurément – du plaisir à jazzer… et nous aussi ! Un délice.

Pierre Arditi également à l’affiche de l’Atelier

Après le succès, l’an dernier, du Mensonge (au Théâtre Edouard VII, avec Evelyne Bouix) et de L’Etre ou pas (au Théâtre Antoine, avec Daniel Russo), l’indétrônable Pierre Arditi remonte sur scène, cette saison à l’Atelier dans Le Cas Sneijder. Adaptée du roman éponyme de Jean-Paul Dubois, la pièce (ici mise en scène par Didier Bezace) retrace l’histoire de Paul, un père de famille, seul rescapé d’un accident terrible qui coûta la vie à sa fille. A ne pas manquer !

lecassneijderatelierblog

>> Pour une parenthèse musicale unique, en compagnie de Jacques Gamblin, réservez dès maintenant vos places pour Ce que le Djazz fait à ma Djambe, au Théâtre de l’Atelier et bénéficiez de tarifs réduits sur Ticketac !

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS