Skip to content

Natalie Dessay et Philippe Cassard au Théâtre des Champs-Elysées

C’est à un tour d’horizon de leurs précédentes aventures musicales que nous convient, cette saison au Théâtre des Champs Elysées, Natalie Dessay et Philippe Cassard. Sur scène, ils font voisiner avec bonheur les lieder de Schubert de leur dernier récital et les mélodies françaises de leur second album. Un délice !

Natalie Dessay et Philippe Cassard : duo de charme

nataliedessaychampselyseesblogEnsemble, ils nous ont déjà offert un album sur Debussy et des Fiançailles pour rire autour des compositeurs français. Cette fois-ci, ils reviennent pour un récital exceptionnel mêlant la fantaisie aux grands lieder de Schubert. Il est vrai que c’est là le domaine de prédilection de Philippe Cassard : le pianiste a déjà enregistré trois albums consacrés au compositeur allemand. Il était tout naturel, pour les deux complices, de s’attaquer à ses lieder, fût-ce pour les faire cohabiter avec les grands airs de l’opéra français (il présente d’ailleurs, également cette année, Mozart : 1784, au Théâtre des Champs Elysées).

C’est la merveilleuse voix de Natalie Dessay qui fait le lien entre ces deux univers si particuliers. On sent la « soprano léger » jubiler et s’ébattre à son aise dans ces mélodies qui semblent avoir été écrites pour elles. C’est en toute liberté qu’elle les aborde ici, montrant, après ses grands rôles de La Flûte enchantée ou de Lucia di Lammermoor, toute l’étendue de son répertoire, qu’elle a su diversifier, tout au long de sa carrière, en chantant aussi bien pour Claude Nougaro que Michel Legrand (à l’affiche, cette saison, de la Salle Pleyel pour un ciné-concert de ses plus grands succès), et en interprétant, au théâtre, Und, un monologue ciselé, sous la direction de Jacques Vincey. A voir !

Pelléas et Mélisande

Comme un écho aux grands succès de Natalie Dessay, le Théâtre des Champs-Elysées ouvre également ses portes, au printemps prochain, à Pelléas et Mélisande, interprété cette fois par Patricia Petibon et Jean-Sébastien Bou, dans une mise en scène de l’excellent Eric Ruf. L’administrateur général de la Comédie-Française (chef décorateur, cette saison, pour l’Opéra Comique avec Le Comte Ory) a été séduit par la beauté onirique de cet opéra hors-norme, dans lequel la musique de Claude Debussy épouse la matière littéraire, fantastique, de Maurice Maeterlinck. Il déploie ici son art de la mise en scène et du décor, qui lui a déjà valu un Molière pour un mémorable Cyrano de Bergerac.

pelleasetmelisandechampselyseesblog

>> Pour une parenthèse musicale inoubliable, retrouvez Natalie Dessay, sur la scène du Théâtre des Champs Elysées, et réservez dès maintenant vos places sur Ticketac !

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS