Skip to content

Thierry Harcourt met en scène Abigail’s Party de Mike Leigh

Cette saison, au Théâtre de Poche Montparnasse, plongez avec délectation dans l’Angleterre post Thatcher, à la rencontre de la petite bourgeoisie moyenne, ses faux-semblants et ses névroses sociales. Pièce mythique outre-Manche, Abigail’s Party est ici adaptée par Gérald Sibleyras et – superbement – mise en scène par Thierry Harcourt… A ne pas manquer !

Abigail’s Party, comédie dramatique à l’anglaise

Banlieue de Londres, dans les années 70. Beverley (femme au foyer – un brin tyrannique – au mal-être refoulé) et son mari Peter, s’apprêtent à recevoir des voisins pour une petite sauterie. Le but, évidemment, est d’épater la galerie, de fanfaronner sans vergogne pour prouver leur supériorité sociale. Mais au cours de la soirée, les masques tombent, le bonheur apparent se fissurent et on découvre le vrai visage d’une génération d’ultra-consommateurs à la dérive. A quelques rues de là, Abigail, la fille d’une des invitées s’éclate dans une party…

The Servant, La Version Browning… Décidément, le Théâtre de Poche Montparnasse a le don pour programmer des petits bijoux d’écriture, au style british irrésistible ! Traduite et adaptée de l’anglais par Gérald Sibleyras (dont la nouvelle pièce La Récompense, avec Daniel Russo, est actuellement à l’affiche du Théâtre Edouard VII), la comédie dramatique Abigail’s Party, de Mike Leigh (auteur génial, plusieurs fois récompensé à Cannes, aux Oscars ou à la Mostra de Venise), donne une vision réaliste, assez cruelle mais finalement pleine de tendresse et d’humanité, de la classe moyenne britannique telle qu’elle pouvait l’être avant l’arrivée au pouvoir de la Dame de Fer.

La mise en scène est laissée au talentueux Thierry Harcourt, toujours excellent dans ce genre de spectacles décalés aux répliques grinçantes et aux personnages complexes, qui nous offre, ici, un pur moment de divertissement intelligent… A voir !

Egalement à l’affiche, au Poche Montparnasse

La saison, au Théâtre de Poche Montparnasse, nous apporte son lot de belles aventures théâtrales… L’immense Michael Lonsdale, accompagné d’un violoncelliste, fait revivre les mots de l’écrivain autrichien Rainer Maria Rilke dans Lettres à un jeune poète. Une parenthèse émotion à couper le souffle qui révèle une nouvelle fois la capacité du comédien à sublimer les textes, aussi différents soient-ils. Autre ambiance avec Nicolas Briançon (que l’on retrouve aussi au Théâtre la Bruyère, dans Piège Mortel, aux côtés de Virginie Lemoine) et Nicolas Vaude, qui incarnent avec brio deux amis de longue date que le temps a peu à peu éloigné, dans l’adaptation brillante du texte de Nathalie SarrautePour un oui ou pour un non. Tout un programme !

>> Pour découvrir Abigail’s Party, au Théâtre de Poche Montparnasse, réservez dès maintenant vos places et dénichez les meilleurs prix sur Ticketac !

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS