Skip to content

Virginie Lemoine met en scène Le Bal, au Théâtre Rive Gauche

Décidément, cette saison encore, le Théâtre Rive Gauche nous gâte ! En plus de deux pièces brillantes d’Eric-Emmanuel Schmitt, Le Chien et Hôtel des deux mondes, découvrez sans tarder Le Bal, d’Irène Némirovski, sur une mise en scène de l’irrésistible Virginie Lemoine… Délicieusement cruel !

Le Bal, soirée folle dans le Paris des années 20


Dans Le Bal, roman initiatique féroce, drôle, plein d’ironie, paru en 1930, l’auteure russe Irène Némirovski s’est inspirée de sa propre enfance et nous dévoile, sans concession, l’histoire de sa famille, l’histoire des Kampf. Le père, d’abord simple groom dans une banque, vient de faire fortune en spéculant en bourse. Son épouse Rosine entend organiser un bal pour entrer et s’intégrer, enfin, dans la bonne société parisienne, mais elle refuse d’y faire participer sa fille Antoinette, de peur que celle-ci ne lui vole la vedette. La vengeance d’Antoinette sera terrible – surtout pour sa mère – et fera resurgir bien des non-dits familiaux !

C’est en 2014 que Virginie Lemoine a choisi d’adapter pour la scène ce court roman, qui a déjà fait l’objet d’une tournée et de deux passages remarqués au Festival d’Avignon. La comédienne a depuis concrétisé deux autres beaux projets : elle met en scène 31, une comédie musicale, elle aussi présentée à Avignon, tout en jouant dans Piège mortel, la pièce d’Ira Levin (adaptée par Gérald Sibleyras), sous la direction d’Eric Métayer. Aussi douée pour la comédie que pour la mise en scène, elle nous offre avec Le Bal une des multiples facettes de son talent !

Egalement à l’affiche du Rive Gauche…

Cette saison, le Théâtre Rive Gauche met à l’honneur un autre grand écrivain, bien vivant celui-ci : Eric-Emmanuel Schmitt (directeur artistique des lieux), dont deux textes seront représentés. Dans Le chien, adapté d’une de ses nouvelles, un médecin octogénaire, apprécié de tous mais assez mystérieux, met fin à ses jours lorsque son chien meurt. Une simple lettre retrouvée du défunt met en lumière une vie poignante mais montre aussi toute la subtilité et la difficulté de tisser des liens avec les autres, même ceux que l’on aime. C’est aussi cette fragilité de l’Homme qui est au centre de la pièce Hôtel des deux mondes (avec, entre autres, Davy Sardou, Jean-Paul Farré, Noémie Elbaz…) : un hôtel intrigant, proche de l’univers de John Irving, où les êtres se réfugient et se croisent, le temps de reprendre leur souffle, avant de repartir affronter la réalité… Ou autre chose !

 

>> Pour découvrir Le Bal, au Théâtre Rive Gauche, réservez dès maintenant vos places et bénéficiez de tarifs réduits sur Ticketac !

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS